Une matinale alternative pour 2022 ?
Je finance
la contre-matinale
Retrouvez ce podcast sur votre plateforme préférée
Apple PodcastsSpotifyOvercastCastboxGoogle PodcastsPocket CastsBreakerRadioPublicRSS
L'entretien d'actu

Notre regard singulier sur l'état de la France et la marche du monde. Au-delà des faits, le sens de l'actualité.

Tri des patients à l'hôpital : le cri d'alarme d'un médecin

L'hôpital public est en surchauffe. Alors que le taux d'occupation des lits de réanimation dépasse les 150% dans le département de Seine Saint Denis (93), nous recevons Yves Cohen, le chef du service de réanimation de l'hôpital Avicenne.

Bientôt 100.000 morts en France. Le Covid19 continue de faire des ravages dans l’hexagone. Deux semaines après l’instauration d’un nouveau confinement à l’échelle nationale, les chiffres sont toujours très alarmants. Plus de 5800 personnes sont en réanimation à cause de l’épidémie en France, et ce confinement qui n’en a que le nom promet un avenir encore difficile pour les Français. Et aussi pour les personnels soignants, qui doivent déjà faire le tri.



C’est le 93 qui expérimente le pire. Comme souvent dans ce département, la précarité entraîne une plus grande mortalité liée à la crise sanitaire. Un chiffre illustre cette inégalité de prise en charge sanitaire : 80 lits de réanimation sont disponibles en Seine Saint Denis, pour 1,8 millions de personnes. A Paris, il y en a 250 pour 2,2 millions d’habitants. Résultat : les services hospitaliers du département sont débordés. Dans le 93, le taux d’occupation des lits de réanimation dépasse les 150%. Un chiffre inquiétant, et une situation qui va durer d’après Yves Cohen. Il est chef du service de réanimation de l’hôpital Avicenne de Bobigny, et nous l’avons reçu sur le plateau du Média TV.

L'entretien d'actu

Notre regard singulier sur l'état de la France et la marche du monde. Au-delà des faits, le sens de l'actualité.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !