Je fais un don
Retrouvez ce podcast sur votre plateforme préférée
Entretiens

Pour penser le moment politique, des échanges sans concessions avec celles et ceux qui ont des choses à dire.

Covid-19 : La gestion catastrophique des tests par le gouvernement

La situation sanitaire en France ne cesse de se dégrader. Les contaminations repartent à la hausse partout. Pour l'épidémiologiste Catherine Hill, la stratégie du gouvernement face au virus l'a rendu incapable de contrôler l'épidémie. Pour y arriver il faudrait chercher tous les porteurs du virus, en testant massivement la population, plutôt que cibler les "foyers" de contamination.

Paris et Marseille sont passées en zone rouge tandis que Toulouse impose le port du masque obligatoire dans ses rues. Le 20 août, on enregistre plus de 4700 nouveaux cas de Covid-19 dans le pays. Face à l’accélération de la pandémie, le gouvernement craint une rentrée de septembre très difficile. Et le Premier Ministre Jean Castex de prévenir : “Si nous ne réagissons pas collectivement, nous nous exposons à un risque élevé de reprise épidémique qui sera difficile à contrôler.”

Pourtant selon Catherine Hill, épidémiologiste à l’institut Gustave Roussy à Villejuif, l'exécutif adopte une mauvaise stratégie face au virus, en particulier concernant sa politique de tests. “En fait, en France, on n’a jamais contrôlé l’épidémie comme l'ont fait les Chinois par exemple, c’est-à-dire qu’on n’est jamais arrivé à avoir zéro cas, un jour. Il y a toujours eu plusieurs centaines de cas chaque jour. Parce qu’on n’a pas cherché à trouver tous les porteurs du virus, les autorités se sont concentrées sur les foyers qui sont identifiés par le fait d’avoir 3 cas à moins de 7 jours d’intervalle qui ont un lien entre eux. À cette définition échappe toute une grande partie de la circulation du virus, par les porteurs asymptomatiques.”

Les 700 000 tests/semaine, déjà insuffisants pour elle, n’ont jamais été atteints en réalité. Les tests devraient être massifs, rapides et dirigés stratégiquement dans les zones à risque afin de trouver tous les malades à un instant T et contrôler ainsi l’épidémie. “Cela revient à chercher une aiguille dans une botte de foin mais il faut sortir de cette gabegie de tests sans organisation et sans stratégie.” Début août à Paris, il fallait attendre entre 7 et 15 jours pour être testé et avoir ses résultats. Les gens sont contaminés et sont très rapidement contagieux et contaminants et s’ils doivent guérir, ils sont guéris dans les 10 jours.

Entretiens

Pour penser le moment politique, des échanges sans concessions avec celles et ceux qui ont des choses à dire.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui cotisent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !