Une matinale alternative pour 2022 ?
Je finance
la contre-matinale
Retrouvez ce podcast sur votre plateforme préférée
Apple PodcastsSpotifyOvercastCastboxGoogle PodcastsPocket CastsBreakerRadioPublicRSS
Les entretiens

Parler en ayant le temps de développer, sans courir le risque d’être (trop) interrompu entre deux tunnels publicitaires. L’espace idéal pour exposer des idées nouvelles et/ou dissidentes, rapporter des informations de la plus grande importance, réagir à une actualité trépidante.

Au coeur du scandale des bébés sans bras

Emmanuelle Amar est épidémiologiste, directrice du REMERA, l’organisme dont le rôle est de détecter les malformations congénitales dans la région Rhônes-Alpes. Auteure du « Un silence toxique », récemment paru au Seuil, elle est connue comme la lanceuse d’alerte de l’affaire des bébés nés sans bras dans le département de l’Ain. Elle est aujourd’hui, de facto, la bête noire d’une partie des autorités sanitaires, qui ont à plusieurs reprises essayé de la faire taire, sinon de faire fermer l’organisme qu’elle dirige. C’est une histoire qui pose de vrais problèmes, qui touchent notre citoyenneté, notre rapport à l’expertise et notre confiance dans les institutions scientifiques. C’est un problème de « démocratie sanitaire ».

Dans cet entretien avec Théophile Kouamouo, elle raconte le parcours qui l’a conduit à devenir une lanceuse d’alerte, et insiste sur la faiblesse et la précarité des financements accordés à tous les organismes de surveillance épidémiologique. Elle commente également un reportage de la rédaction sur la manifestation “Nous toutes”, contre les violences sexistes et sexuelles et d’autres sujets d’actualité, comme le récent rapport du Conseil économique, social et environnemental sur l’état préoccupant du système carcéral français.

Les entretiens

Parler en ayant le temps de développer, sans courir le risque d’être (trop) interrompu entre deux tunnels publicitaires. L’espace idéal pour exposer des idées nouvelles et/ou dissidentes, rapporter des informations de la plus grande importance, réagir à une actualité trépidante.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !