Vous rêvez d'une autre info sur la TNT ? Nous aussi !
Déjà 10 000 récoltés.
Ensemble, créons la TV du futur !
Je fais un don

Le monde n'a pas de centre

Le monde n'a pas de centre

Nous voulons porter un regard iconoclaste, internationaliste, “solidariste” sur l’actualité internationale avec une option préférentielle pour les Nations victimes du grand jeu néolibéral. Mais aussi pour les victimes de ce grand jeu dans les autres nations, même quand elles sont riches.

Israël-Palestine : pourquoi les États-Unis ont déjà perdu

Et si nous étions conduits vers un moment déterminant, dans ce que certains appellent la guerre Israël-Hamas et d’autres le conflit israélo-palestinien mais qui n’est au fond, peut-être, que la chronique de l’écrasement sanglant d’un peuple ? Enfin, le président américain Joe Biden, lui-même pris à la gorge en pleine période pré-électorale par une partie de l’opinion publique démocrate qui se rebelle contre lui, menace de ne plus livrer des armes à l’État d’Israël, après l’attaque de Rafah ordonnée par le Premier ministre Benjamin Netanyahou.

Mais l’histoire nous enseigne que les lignes rouges américaines sont souvent de la pure rhétorique non suivie d’effets, comme on l’a vu à maintes reprises lors du conflit syrien. Qu’est-ce qui relève de la pure communication à usage interne, et de la réelle inflexion de politique étrangère ? Et au fond, si Washington retire ses billes maintenant et que cela arrête la main de Tel-Aviv, cela n’est-il pas une illustration de son impardonnable complicité voire coresponsabilité dans cet insupportable amoncellement de crimes de guerre ?

La parole de la France officielle, qui semble regarder ailleurs, a-t-elle sur ce sujet assez d’importance pour qu’on s’y arrête ? De ce sujet, mais également de la visite en France de Xi Jinping, le président chinois, nous parlons dans cette nouvelle édition du “Monde n’a pas de centre”, la chronique internationale de Bertrand Badie, politiste, professeur émérite à Sciences-Po sur Le Média.

Le monde n'a pas de centre

Nous voulons porter un regard iconoclaste, internationaliste, “solidariste” sur l’actualité internationale avec une option préférentielle pour les Nations victimes du grand jeu néolibéral. Mais aussi pour les victimes de ce grand jeu dans les autres nations, même quand elles sont riches.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !