Une matinale alternative pour 2022 ?
Je finance
la contre-matinale
Le face cam

Leurs histoires, touchantes, révoltantes, édifiantes ou inspirantes, nous disent quelque chose de notre actualité. Ils ont accepté de venir face à la caméra du Média pour les partager, et si possible nous bousculer et modifier nos perceptions.

Réfugiés Afghans : la France inhumaine

Depuis deux semaines, les Afghans fuient leur pays tombé aux mains des Talibans. Des habitants terrorisés quittent leurs villes, leurs maisons, leurs familles, par peur des représailles et de la politique de leurs nouveaux dirigeants. Certains d’entre eux vont arriver en France. Un problème de taille pour Emmanuel Macron, qui a été jusqu’à qualifier ces prochaines vagues d’arrivées de “flux migratoires irréguliers”. 

Une déclaration qui a provoqué un tollé à gauche, qui coïncide pourtant avec la politique migratoire actuelle en France. Car les réfugiés afghans sont les premiers demandeurs d’asile en France. En 2020, sur 10.000 demandes déposées, plus de 60% ont été acceptées. Et pour la plupart d’entre eux, c’est un statut alternatif au statut de “réfugié” qu’ils reçoivent. Dans l’attente de l’aboutissement de leurs demandes, ils sont des milliers à vivre dans la rue, faute de volonté politique. Pour en parler, nous avons reçu Nikolaï Posner, coordinateur de la communication à Utopia 56, une association de défense et d’aide aux réfugiés.

Le face cam

Leurs histoires, touchantes, révoltantes, édifiantes ou inspirantes, nous disent quelque chose de notre actualité. Ils ont accepté de venir face à la caméra du Média pour les partager, et si possible nous bousculer et modifier nos perceptions.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !