Je fais un don

Un p'tit coup de bourbon

Un p'tit coup de bourbon

Chaque semaine, Serge Faubert raconte l’actualité française à travers le prisme des délibérations au Sénat et à l’Assemblée nationale. Ce qui perce de l’esprit des lois et de l’équilibre des forces politiques, au-delà du jeu des petites phrases.

StopCovid : en marche vers le totalitarisme en costard

L’Assemblée nationale et le Sénat ont donné le feu vert au déploiement de l’application StopCovid. De nombreux parlementaires, sur tous les bancs, ont dénoncé dans cet outil une entreprise liberticide.

C’est un débat historique qui s’est tenu hier à l’Assemblée nationale, sur l’application StopCovid. Car il marque l’entrée dans un nouveau monde. Celui où l’homme abandonne au numérique sa liberté contre la promesse d’une sécurité qui dévore jusqu’à la moindre parcelle d’intimité.

Un jour noir, puisque l’Assemblée a donné son accord au déploiement de l’application par 338 voix contre 215. Le Sénat s’est également prononcé en faveur de l’application. Elle devrait être disponible dès mardi prochain.

Pour Cédric O, le secrétaire d’État chargé du numérique, nous n’aurions d’autre choix que de souscrire à cette promesse de la modernité technologique. À moins d’accepter de porter la responsabilité des morts de la pandémie.

C’est l’argument terroriste par excellence. Celui qui évite d’aller plus loin dans la réflexion. Jean-Luc Mélenchon ne s’est pas laissé enfermer dans ce piège. Pour lui, l’application ouvre la porte à un traçage généralisé des populations, y compris dans ce qu’elles ont de plus intimes. Le député Libertés et territoires, Charles de Courson dénonce dans StopCovid un pacte faustien : notre sécurité contre l’abandon définitif de nos libertés. Il n’y a pas que l’opposition pour dénoncer l’engrenage liberticide de l’application StopCovid. Le député de La République en marche, Sacha Houlié, non sans courage, a pointé les perversions de cet outil. Avec 4 autres députés marcheurs, il a d’ailleurs voté contre le déploiement de l’application. Enfin, le député LR Aurélien Pradié a dressé un réquisitoire implacable contre les initiateurs de StopCovid.

Si vous avez confiance dans ce gouvernement, si vous pensez que les données numériques sont inviolables, alors, allez-y, téléchargez l’application. Mais si vous êtes attaché à la liberté, si vous refusez d’entrer, ne serait-ce que sur la pointe des pieds dans un monde totalitaire où les algorithmes gouverneront votre vie, seconde après seconde, alors ignorez cet outil qui ne sauvera personne, mais qui asservira tout le monde. 

Un p'tit coup de bourbon

Chaque semaine, Serge Faubert raconte l’actualité française à travers le prisme des délibérations au Sénat et à l’Assemblée nationale. Ce qui perce de l’esprit des lois et de l’équilibre des forces politiques, au-delà du jeu des petites phrases.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui cotisent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !