15 000 Abonnés
pour une nouvelle saison
Je fais un don
Retrouvez ce podcast sur votre plateforme préférée
La Contre Matinale

Pour vous faire vivre les élections de 2022 autrement...

Percée de la NUPES, la Macronie tremble, tout reste possible

Au programme de la 154ème édition de la Contre-Matinale du Média TV, présentée ce lundi 13 juin par Théophile Kouamouo

 · Titrologie : Retrouvez la traditionnelle rubrique dans laquelle nous analysons les unes de la presse mainstream et revenons sur leur vision de l'agenda médiatique. Puis, un petit focus sur différents contenus proposés par nos camarades de la galaxie des médias indépendants et alternatifs…

· Spéciale Législatives : La Contre-Matinale d’aujourd’hui sera une spéciale “Législatives”. Avec notre invité Victor Woillet, responsable éditorial du média indépendant Le Vent se lève, nous analyserons les résultats, les projections, et essaierons de comprendre la signification politique de ces 577 scrutins, simultanés pour la grande majorité d’entre eux. Au bout du premier tour, la NUPES et Ensemble sont au coude-à-coude, plus ou moins premier ex-aequo avec une dynamique qui se situe plutôt du côté de la NUPES et non d’Ensemble, d’un camp Macron qui ne bénéficie d’aucun élan venu de l’élection présidentielle.

· La NUPES au second tour de la 1ere circonscription de Paris : Théophile s’entretient avec un candidat NUPES arrivé de manière un peu inespérée au second tour de ces législatives. Il s’appelle Thomas Luquet, il a 35 ans, et est arrivé au second tour dans la 1ère circonscription de Paris avec 27,18% des suffrages. Une circonscription dans laquelle on retrouve les 1er, 2eme et 8ème arrondissements, avec une partie du 9ème arrondissement. Bref, une circonscription très bourgeoise, où la gauche est en général lilliputienne. Il nous racontera son expérience locale et évoquera son état d’esprit à six jours du défi national que représente ce second tour des législatives.

· Le Média toujours debout ? : Au mois de mars, Le Média était au bord du gouffre et il s'en est fallu de peu pour qu'il disparaisse. Mais grâce à votre mobilisation, nous avons tenu bon. Merci à vous ! Grâce à vous, nous avons pu produire 150 matinales avec 200 invités qui ont réuni près de 30 millions de vues ! Mais nous ne comptons pas nous arrêter là pour autant… En effet, nous vous proposerons dès la rentrée une émission à 18h qui s'appellera « Toujours debout ». « Toujours debout » sera un tout nouveau terrain de débat, de critique de l'actualité politique, sans détour, avec un regard neuf, un ton décalé, à contre-courant de ce que l'espace médiatique nous sert jusqu'ici. Cette émission, nous allons la construire avec vous, car Le Média, ce n'est pas seulement une équipe de journalistes professionnels. Ce sont 4500 sociétaires appartenant à la plus grande coopérative médiatique de France. Une coopérative engagée qui ne sera jamais sous le joug d'un milliardaire qui dicterait notre ligne éditoriale. Mais vous le savez, si nos contenus vidéo sont proposés gratuitement, leur production coûte cher, très cher. Ainsi, pour que cette ambitieuse saison 6 du Média puisse voir le jour, notre objectif est d'atteindre le prochain palier des 15 000 abonnés. Pour être une véritable alternative médiatique. Abonnez-vous, aidez-nous à atteindre le prochain palier de 15 000 abonnés, pour que Le Média, votre média reste toujours debout.

La Contre Matinale

Pour vous faire vivre les élections de 2022 autrement...

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !