Je fais un don

USA : Make Elections great again

Retrouvez ce podcast sur votre plateforme préférée
Apple PodcastsSpotifyOvercastCastboxGoogle PodcastsPocket CastsBreakerRadioPublicRSS
USA : Make Elections great again

“Make elections great again”, le podcast du Média qui vous propulse, avec humour et précision, au cœur de l’élection présidentielle américaine...

Biden élu, et après ?

Les urnes ont parlé et à l'issue d’un scrutin sous tension, Joe Biden est désigné comme prochain occupant de la maison blanche. Le candidat démocrate remporte les suffrages dans un mouchoir de poche, Trump refuse de laisser la place et Creepy Joe sera loin d’avoir les coudées franches dans l’exercice de son mandat.

Le décisif vote ouvrier des états de la rust belt 

Si sans surprise Donald Trump a conservé dans un premier temps son avantage dans les etats du sud traditionnellement républicains tels que le Texas et la Floride, ce sont bien dans les états du nord que s‘est jouée la victoire de Joe Biden.

Le candidat démocrate a ainsi rattrapé son retard dans les jours qui ont suivi le 3 novembre grâce aux votes par correspondance du Michigan, Wisconsin, Pennsylvanie. Il devance également le président sortant en Arizona et Georgie qui basculent pour les démocrates pour la première fois depuis 20 ans et lui assurent ainsi une victoire confortable.

Un recul du vote pro-démocrate est néanmoins constaté chez les électeurs hispaniques et, dans une moindre mesure dans le nord, chez les électeurs afro-américains. Avec un suffrage à 88%, ils se sont cependant très massivement mobilisé, plus qu’en 2016, en particulier dans les états de la rust belt, contribuant ainsi à la victoire de Joe Biden. Il est à noter enfin une reconquête faible mais certaine d’un électorat ouvrier qui a pu lui permettre à la marge de remporter l'élection. 

Une victoire en demi teinte

Mais en parallèle du scrutin présidentiel se déroulaient aussi les scrutins locaux. Ainsi le Sénat devrait à priori rester sous contrôle républicain, après l'élection de janvier prochain en Georgie (scrutin à deux tours). Un échec assez lourd d’autant plus qu’ils n’ont plus la majorité à la Cour Suprême.

La Chambre des représentants est démocrate et va le rester. Les démocrates risquent cependant de perdre une dizaine de sièges, ce qui va les placer en position inconfortable pour 2022 et les élections de mi-mandat. La chambre sera alors à nouveau mise en jeu, avec le risque de retrouver une majorité républicaine dans les deux chambres chambres du congrès comme c’était arrivé à Obama en 2014.

Enfin, la déception démocrate se poursuit dans les parlements des différents états en particulier au Texas. Les républicains ont en majeure partie emporté les suffrages. Selon la procédure qui a lieu tous les 10 ans, ils devraient ainsi pouvoir redessiner les circonscriptions électorales pour le renouvellement du Congrès. Les républicains seraient donc en passe d'acquérir un avantage structurel au Congrès pour la décennie à venir.

De faibles marges de manœuvres

Joe Biden n’aura donc pas les coudées franches. N’ayant pas la majorité sur le législatif, l'exercice du pouvoir devrait vraisemblablement s’axer majoritairement sur l'exécutif. Cependant ses marges de manœuvre par décret sont également étroites, la Cour Suprême ayant le pouvoir d’invalider ses décisions.

Ses choix stratégiques pourraient donc porter sur des mesures ayant un impact direct sur la vie quotidienne des citoyens américains tels que la hausse du salaire minimum, la prise en charge des dépenses de santé ou encore un plan de relance économique suite au contexte de crise sanitaire. Cependant la capacité de Joe Biden, garant d’un politique du centre, à s’orienter vers ces choix n’est pas certaine.

Les craintes de l’aile gauche démocrate représentée par Bernie Sanders ou Alexandria Occasio Cortez, est qu’il gouverne donc au centre, ce qui serait une stratégie à risque dans l’optique de 2024. Une partie du parti démocrate va donc tenter d’orienter sa politique dans ce sens. Un avenir difficile donc, avec le risque, si il déçoit, de paver la route pour Trump ou tout autre figure réactionnaire en 2024 

USA : Make Elections great again

“Make elections great again”, le podcast du Média qui vous propulse, avec humour et précision, au cœur de l’élection présidentielle américaine...

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui cotisent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !