Vous rêvez d'une autre info sur la TNT ? Nous aussi !
Déjà 10 000 récoltés.
Ensemble, créons la TV du futur !
Je fais un don
Le face cam

Leurs histoires, touchantes, révoltantes, édifiantes ou inspirantes, nous disent quelque chose de notre actualité. Ils ont accepté de venir face à la caméra du Média pour les partager, et si possible nous bousculer et modifier nos perceptions.

Tabassée par la police à 73 ans, Geneviève Legay a un message pour Macron

Souvenez-vous, c'était le 23 mars 2019, place Garibaldi, à Nice, lors d’une manifestation de Gilets Jaunes. La scène est filmée, elle fait très vite le tour des réseaux sociaux. On y aperçoit une manifestante, cheveux gris, s'effondrer sur le sol lourdement, poussée par une violente charge policière.

Geneviève Legay, alors porte-parole d’Attac 06, 73 ans, est gravement blessée, victime d’une hémorragie, de plusieurs fractures au crâne et au coccyx et de côtes cassées, elle se réveille plus de 6h après, à l'hôpital. Miraculée, elle a frôlé la mort.

5 ans plus tard, grâce au travail des avocat·es, de la presse, notamment à nos confrères de Médiapart, mais aussi grâce à la mobilisation d’Attac, Geneviève Legay a notamment obtenu le dépaysement de son affaire à Lyon, la mutation-sanction du procureur de Nice, et, enfin, un procès, celui du commissaire Rabah Souchi, le commissaire de police qui a ordonné la charge. Ce procès, qui aura lieu jeudi 11 janvier 2024, est historique : c'est la première fois depuis 70 ans qu’un donneur d’ordre devra rendre des comptes devant la justice.

En parallèle de ce procès, Attac et Geneviève Legay appellent à une mobilisation : pour montrer « pourquoi l’affaire Geneviève Legay est un scandale d’État (mensonges au plus haut sommet de l’État, obstacles à la manifestation de la vérité, street medics empêché·es d’intervenir, commissaire décoré par sa hiérarchie au lieu d’être sanctionné...) » mais aussi, et surtout, « faire le procès des violences policières, pour toutes les victimes n’ayant pas accès à un procès, en donnant largement la parole à des victimes et familles de victimes, notamment des quartiers populaires ».

Le face cam

Leurs histoires, touchantes, révoltantes, édifiantes ou inspirantes, nous disent quelque chose de notre actualité. Ils ont accepté de venir face à la caméra du Média pour les partager, et si possible nous bousculer et modifier nos perceptions.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !