Vous rêvez d'une autre info sur la TNT ? Nous aussi !
Déjà 10 000 récoltés.
Ensemble, créons la TV du futur !
Je fais un don
Le fond de l'info

Économie, international, technologies… Cette émission prend le risque du “pédagogisme” pour mieux aller au fond de sujets qui se caractérisent par leur complexité apparente mais qui constituent des enjeux prégnants de notre époque.

Loi immigration : le gros piège de Macron à la gauche | Paul Elek et Léa Chamboncel

“Un appel uni et unique pour les travailleurs sans papiers.” C’est le titre d’une tribune aux allures inédites publiée ce lundi dans Libération. Pourquoi inédite? Car l’appel à la régularisation “de milliers de personnes maintenues dans la précarité”, est signé à la fois par plusieurs partis de la Nupes, donc la gauche, ainsi que par des parlementaires macronistes, donc la droite. Une initiative transpartisane qui donne lieu à une superbe photo où l’on voit le communiste Roussel, l’écologiste Bayou, la socialiste de La Gontrie ou encore le Président macroniste de la Commission des Lois de l’Assemblée Nationale, Sacha Houlié, se serrer la main et se faire de larges sourires.

A leurs côtés 31 autres députés et sénateurs issus de six groupes : PS, EELV, PCF, Liot et, pour le camp macroniste, Renaissance (ex-LREM) et le Modem. Notons l’absence d’Horizon ou encore des Insoumis. 

Le contexte de cette tribune est l’arrivée prochaine (le 6 novembre au Sénat) d’une énième loi immigration, voulue par Gérald Darmanin. Dans ce cadre, Olivier Véran a fait savoir hier que le gouvernement défendait le volet “régularisation des sans-papiers dans les métiers en tension”, prévue dans le projet de loi en question. Comme pour minimiser l’impact de la tribune dans les rangs présidentiels. 

Ces derniers sont alors pris en étau entre la Nupes, et notamment les Insoumis qui annoncent la bataille à venir et, à droite, les LR qui menacent d’une motion de censure si l'évolution des choses sur ce terrain viendrait à leur déplaire. Tandis que l'extrême-droite, elle, se tient à l’écart, silencieuse, se tenant prête à profiter d’une guerre ouverte éventuelle. Pour ne pas changer. 

En plus de ce dossier, nous aborderons dans ce fond de l’info, la rentrée scolaire qui ne se passe pas comme prévu… ou plutôt totalement comme prévu, puisque on ne peut espérer des résultats différents avec les mêmes ingrédients ; ainsi que de la précarité à la fois étudiante (en hausse) et celle des actifs aussi, avec cette actualité : le nombre de loyers impayés est en augmentation.

Et pour saupoudrer un peu tout ça, il y aura trois petites capsules intitulées “action-réactions” où il sera question de dévoiler trois informations aux invités, et de voir ce qu’il et elle en ont à dire. 

 Les invités de notre journaliste Cemil Sanli, justement, ne sont autres que : Paul Elek, doctorant et analyste politique pour le Média ; et Léa Chamboncel, chroniqueuse politique et fondatrice de Popol média.

Le fond de l'info

Économie, international, technologies… Cette émission prend le risque du “pédagogisme” pour mieux aller au fond de sujets qui se caractérisent par leur complexité apparente mais qui constituent des enjeux prégnants de notre époque.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !