Vous rêvez d'une autre info sur la TNT ? Nous aussi !
Déjà 10 000 récoltés.
Ensemble, créons la TV du futur !
Je fais un don
Le face cam

Leurs histoires, touchantes, révoltantes, édifiantes ou inspirantes, nous disent quelque chose de notre actualité. Ils ont accepté de venir face à la caméra du Média pour les partager, et si possible nous bousculer et modifier nos perceptions.

"Le proviseur a demandé à ma fille de se dévêtir" : "Abayas", le témoignage poignant d'une mère

298 personnes sur 12 millions d'élèves se sont présentées en abaya lundi 4 septembre 2023, lors de la rentrée des classes. Tandis que 67 ont refusé de la retirer. Ce sont les chiffres communiqués par le nouveau ministre de l'education nationale, Gabriel Attal qui, le 27 août dernier, annonçait l'interdiction de la abaya et de sa version masculine, le qamis.

A quelques heures de la rentrée de l'équipe pédagogique, une note de service publiée le 31 août est venue entériner l'interdiction de cette robe longue au nom du respect du principe de laïcité dans les établissements scolaires. Depuis cette prohibition, on recense de nombreux témoignages qui indiquent des dérives et des humiliations infligées aux jeunes filles de confession musulmane. De nombreux chefs d’établissement ne se contentent pas de refuser les élèves arborant des abayas, ils font également la chasse aux vêtements qu'ils jugeraient trop couvrants.

C'est le cas de Sofia, élève en terminale, qui a été exclue de son lycée pour port de legging et de tunique. Elle ne saura autorisée à reprendre le chemin de l'école qu'à la condition de raccourcir la longueur de son habit. Nous avons reçu sa maman au Média qui a bien voulu nous faire le récit de son entretien avec le proviseur de l'établissement. Il est allé jusqu'à demander à Sofia de se dévêtir comme en témoigne l'enregistrement audio qu'elle a bien voulu nous confier.

Le face cam

Leurs histoires, touchantes, révoltantes, édifiantes ou inspirantes, nous disent quelque chose de notre actualité. Ils ont accepté de venir face à la caméra du Média pour les partager, et si possible nous bousculer et modifier nos perceptions.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !