15 000 Abonnés
pour une nouvelle saison
Je fais un don

On s'autorise à penser

On s'autorise à penser

Parce qu’il n’est plus possible que seuls “les milieux autorisés” soient autorisés à penser notre monde, ses réalités et ses combats. Cette émission se veut le carrefour des intellectuels, penseurs et acteurs des luttes sociales dissidents et/ou invisibilisés.

Pauvreté, autoritarisme : le nouveau monde de Macron

Quatre-vingt dix auteurs. Il n’en fallait pas moins pour faire l’analyse de ces 50 dernières années d’une France devenue foncièrement néo-libérale et autoritaire. L’idée de réaliser un ouvrage si conséquent - intitulé le « Nouveau Monde » et publié aux éditions Amsterdam - était de rendre compte d’un processus historique qui nous a permis d’atterrir là où nous sommes.  

Dominés par une classe politique qui a massacré les services publics. Dominés par des élites économiques et financières toutes puissantes, qui en sont là justement parce que depuis près de 50 ans, la classe politique s’est évertuée à leur dérouler le tapis rouge en dérégulant, en faisant des cadeaux fiscaux - encore et toujours plus. Dominés aussi par une classe médiatique concentrées entre les mains des grands patrons du CAC40 et qui ne laisse plus aucune place au pluralisme politique, à la parole scientifique ou encore à l’investigation. Dominés enfin par un État de plus en plus autoritaire ; dussions-nous rappeler le traitement réservé aux Gilets Jaunes, aux manifestants contre la loi sécurité globale ou encore la réforme des retraites.

Et le fer de lance de ce paradigme néo-libéral et autoritariste : Emmanuel Macron, fraîchement réélu pour cinq années supplémentaires.   

Pour parler de tout ça, Allan Popelard, co-directeur du « Nouveau Monde », est venu sur le plateau du Média.  

On s'autorise à penser

Parce qu’il n’est plus possible que seuls “les milieux autorisés” soient autorisés à penser notre monde, ses réalités et ses combats. Cette émission se veut le carrefour des intellectuels, penseurs et acteurs des luttes sociales dissidents et/ou invisibilisés.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !