200 000€ pour BOUSCULER ta télé !
0 € / 200 000
Je fais un don
L'entretien express

Dans L'entretien express, Le Média reçoit un.e invité.e qui viendra nous apporter son éclairage sur l'actualité la plus chaude, la contestation sociale la plus brûlante, ou encore la dernière crise internationale. En dix minutes maximum, nous ferons le tour d'une question.

Élections au Brésil : Bolsonaro, le candidat de l'agrobusiness

Au Brésil, l'élection présidentielle met en lumière une politique agricole tournée vers l'exportation. Pourtant, 60% de la population serait en insécurité alimentaire dans le pays, selon l'Union Vegan d'Activisme (UVA) qui soutient activement la candidature de Luiz Inacio Lula Da Silva qui représente le Parti des Travailleurs (PT). Interviewée par Le Média, l'activiste Sandra Guimaraes raconte depuis le Brésil les dangers d'une nouvelle victoire de Jair Bolsonaro. La militante brésilienne, engagée sur la question animale dans le programme du PT, estime que dans le plus grand état d'Amérique du Sud, « la libération animale est conjointe de la libération humaine, de la lutte contre le capitalisme et de la lutte écologiste ».

L'élection présidentielle au Brésil, dont le second tour se tient le dimanche 30 octobre 2022, concerne non seulement le plus grand pays d'Amérique du sud mais aussi le reste du monde, tant les économies sont liées et tant les saccages écologiques en cours au Brésil impactent la planète.

Entre Jair Bolsonaro, le président sortant, et Luiz Inacio Lula Da Silva, le candidat du Parti des Travailleurs (PT) et ancien président brésilien, deux idéologies politiques s'affrontent. Parmi les enjeux principaux de l'élection, celui de la politique agricole de l'état brésilien est au centre de toutes les attentions. Le Brésil importe largement ses produits, notamment à destination de l'Europe, inondant le marché international au détriment de la forêt amazonienne déforestée pour laisser place aux pâturages et aux cultures de soja.

Cette politique se mène au détriment des peuples autochtones et des classes populaires du Brésil, qui se retrouvent chassés de leurs terres et affamés. Alors que le secteur agricole occupe une place centrale dans le pays, 50% des terres cultivées seraient entre les mains de seulement 1% des propriétaires terriens et entre 58 et 60% de la population serait en insécurité alimentaire, selon les partisans du PT.

Pour en parler, Le Média a contacté Sandra Guimaraes, depuis le Brésil. Cette militante antispéciste de l'Union Vegan d'Activisme (UVA) espère une défaite de Jair Bolsonaro et accuse sa politique spéciste et écocidaire.   

L'entretien express

Dans L'entretien express, Le Média reçoit un.e invité.e qui viendra nous apporter son éclairage sur l'actualité la plus chaude, la contestation sociale la plus brûlante, ou encore la dernière crise internationale. En dix minutes maximum, nous ferons le tour d'une question.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !