Je fais un don

On s'autorise à penser

On s'autorise à penser

Parce qu’il n’est plus possible que seuls “les milieux autorisés” soient autorisés à penser notre monde, ses réalités et ses combats. Cette émission se veut le carrefour des intellectuels, penseurs et acteurs des luttes sociales dissidents et/ou invisibilisés.

Le communisme, le vrai, ici et maintenant

"En travail. Conversations sur le communisme" : c'est le titre du livre récemment publié par Bernard Friot et Frédéric Lordon aux éditions La Dispute, fruit d'échanges entre ces deux figures de la pensée de gauche organisés au printemps dernier par Amélie Jeammet.

Avec Julien Théry, qui les reçoit pour Le Média, les deux auteurs reviennent sur leurs points d'accord, qui portent sur l'essentiel : le communisme réel ne peut se développer ni en fuyant l'économie, les institutions et toute et la sphère de la production capitaliste dans des dissidences, ni en s'en remettant à un futur mythique et messianique.

Bernard Friot s’intéresse à la poursuite de la construction d’institutions alternatives au capitalisme : salaire à vie, propriété d’usage, souveraineté sur l’investissement. Frédéric Lordon développe une philosophie spinoziste des institutions, après avoir, comme économiste, analysé le capitalisme financiarisé. Leurs trajectoires scientifiques et militantes sensiblement différentes n’en convergent pas moins sur la nécessité d’une proposition communiste qui donnerait à une mobilisation générale l’appui de figures et de réalisations concrètes. Il fallait une authentique rencontre intellectuelle, avec ce qu’elle suppose de confrontation fraternelle des idées, pour aboutir ainsi à cette mise en travail du communisme.

On s'autorise à penser

Parce qu’il n’est plus possible que seuls “les milieux autorisés” soient autorisés à penser notre monde, ses réalités et ses combats. Cette émission se veut le carrefour des intellectuels, penseurs et acteurs des luttes sociales dissidents et/ou invisibilisés.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !