Une matinale alternative pour 2022 ?
Je signe la pétition
Les reportages

Le Média et ses équipes se mobilisent au plus près du terrain pour vous permettre de suivre et de comprendre les événements et les tendances de fond qui touchent et transforment la France et le monde.

8 mars : marche des premières de corvée

Ce 8 mars 2021, les manifestantes ont défilé dans les rues de Paris à l’occasion de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes. Le mot d’ordre : à 15h40, toutes les femmes étaient invitées à s’arrêter de travailler. Symboliquement, c’est l’heure à laquelle, tous les jours, en moyenne, les femmes travaillent gratuitement, quand on calcule les inégalités de salaires entre les femmes et les hommes.

Cette année, le 8 mars a une saveur particulière : avec l’arrivée de la pandémie de Covid-19, les femmes ont été, plus que jamais, les premières de corvée. Soignantes, femmes sans papiers, caissières, femmes de ménage, travailleuses précaires, étudiantes, travailleuses du sexe, mères en difficulté... Les femmes ont été doublement affectées par la crise sanitaire et économique. Et leurs efforts ont été pour la plupart grandement minimisés, voire invisibilisés. 

3 600 manifestantes ont défilé dans les rues de la capitale, selon la préfecture de police de Paris. D’après le collectif national pour les droits des femmes, qui a organisé la marche, elles étaient 30 000. Elles ont également dénoncé l’impunité des harceleurs, agresseurs sexuels et violeurs, à l’heure où des acteurs français et des hommes politiques sont accusés de viol. “Ce n’est pas la parole qui se libère, ce sont les oreilles qui s’ouvrent”, a résumé l’une d’entre elles.

Les reportages

Le Média et ses équipes se mobilisent au plus près du terrain pour vous permettre de suivre et de comprendre les événements et les tendances de fond qui touchent et transforment la France et le monde.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !