Je fais un don

Un p'tit coup de bourbon

Un p'tit coup de bourbon

Chaque semaine, Serge Faubert raconte l’actualité française à travers le prisme des délibérations au Sénat et à l’Assemblée nationale. Ce qui perce de l’esprit des lois et de l’équilibre des forces politiques, au-delà du jeu des petites phrases.

Municipales : la grande truanderie de Castaner

Pour remporter une élection, il suffit, normalement, de rassembler le maximum de suffrages. C’est plutôt simple à comprendre. Mais avec La République en Marche et Christophe Castaner, il est désormais possible de s’affranchir de cette contrainte. C’est le nouveau monde !

C’est ce qu’on découvre dans une circulaire du ministre de l’Intérieur qui affole la classe politique. 
De quoi s’agit-il ? Des nuances politiques qui servent à classer les élus au soir des élections. 
Jusqu’alors, ces attributions de nuances étaient pratiquées dans les communes qui dépassaient 1000 habitants.
Dans sa circulaire, Christophe Castaner relève ce seuil à 9 000 habitants.  
Pas de quoi fouetter un chat, me direz-vous. Eh bien si !

Savez-vous que 96% des communes françaises ont moins de 9 000 habitants. Et qu’elles représentent un peu plus de la moitié de la population nationale ?
Et, justement, LaREM est très faiblement implantée dans ces territoires. 

Du coup, on comprend l’intérêt de la mesure. Moins les résultats des petites communes sont pris en compte, moins le score national de La République en Marche sera mauvais. Car les électeurs Macronistes se recrutent surtout dans les centres urbains.

Un recours a été déposé par le groupe LR. Le Conseil d’État l’examinera le 29 janvier. À la clé, il y a ce qu’il reste de la confiance des électeurs dans notre système de représentation.

Un p'tit coup de bourbon

Chaque semaine, Serge Faubert raconte l’actualité française à travers le prisme des délibérations au Sénat et à l’Assemblée nationale. Ce qui perce de l’esprit des lois et de l’équilibre des forces politiques, au-delà du jeu des petites phrases.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui cotisent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !