Vous rêvez d'une autre info sur la TNT ? Nous aussi !
Déjà 10 000 récoltés.
Ensemble, créons la TV du futur !
Je fais un don

On s'autorise à penser

Retrouvez ce podcast sur votre plateforme préférée
Apple PodcastsSpotifyOvercastCastboxGoogle PodcastsPocket CastsBreakerRadioPublicRSS
On s'autorise à penser

Parce qu’il n’est plus possible que seuls “les milieux autorisés” soient autorisés à penser notre monde, ses réalités et ses combats. Cette émission se veut le carrefour des intellectuel·le·s, penseuses·eurs et actrices·eurs des luttes sociales dissident·e·s et/ou invisibilisé·e·s.

"L'Afrique, la France s'en fout" | Daniel Schneidermann

A la rédaction du Média, nous recevons quotidiennement de nombreux livres, que nous ne pouvons malheureusement pas chroniquer de manière exhaustive. Mais la couverture et le titre de “Cinq têtes coupées : massacres coloniaux, enquête sur la fabrication de l’oubli”, écrit par le journaliste Daniel Schneidermann, fondateur du média Arrêt sur Images, ont de quoi marquer les esprits.

Daniel Schneidermann est spécialisé dans la critique des médias et bifurque depuis quelques années vers le récit historique. Il part d’une gravure datant de 1891 et qui montre des indigènes à Bakel, dans l’ancien Soudan français, actuel Sénégal, décapités et exposés au regard lors de la conquête coloniale. Qui est le barbare ? Qui est le civilisé ? Ce débat revient au premier plan avec la guerre en Israël-Palestine, alors que l’on remet au goût du jour, dans les discours, une sorte de division internationale de la vertu. Hier, on parlait de nos sociétés civilisées et des barbares à sauver de leurs vices héréditaires, aujourd’hui, on évoque “nos démocraties” qui ont le droit absolu de se défendre face aux tyrannies et aux terroristes qu’elles engendrent. Mais comment fait-on pour fabriquer l’amnésie, la bonne conscience ? Et comment en arrive-t-on à soupeser selon des normes différentes la valeur des vies humaines ? C’est un entretien avec Théophile Kouamouo.

On s'autorise à penser

Parce qu’il n’est plus possible que seuls “les milieux autorisés” soient autorisés à penser notre monde, ses réalités et ses combats. Cette émission se veut le carrefour des intellectuel·le·s, penseuses·eurs et actrices·eurs des luttes sociales dissident·e·s et/ou invisibilisé·e·s.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !