12 500 Abonnés
pour s'attaquer aux chaînes TV !
Je fais un don
Retrouvez ce podcast sur votre plateforme préférée
Apple PodcastsSpotifyOvercastCastboxGoogle PodcastsPocket CastsBreakerRadioPublicRSS
État d'urgence

Si, en apparence, de nombreux dirigeants politiques et plusieurs capitaines d’industrie donnent l’impression d’avoir intégré “la règle verte”, un lent écocide se poursuit. Contre le greenwashing, Rémi-Kenzo Pagès enquête et décrypte.

"Mais lâchez-la, votre virilité !" Sandrine Rousseau

Et si on lâchait notre virilité pour sauver la planète? C'est la proposition de la députée éco-féministe, Sandrine Rousseau, co-autrice d'un essai intitulé Par-delà l'Androcène. L'écologiste raconte sur le plateau du Média, cette ère des hommes qui détruit la planète et assure l'exploitation de la nature, des animaux et des êtres humains.

« Il faut changer de mentalité pour que manger une entrecôte cuite sur un barbecue ne soit plus un symbole de virilité ». La bombe est lâchée, avec ces mots Sandrine Rousseau déclenche involontairement une polémique, devenant à nouveau la cible des trolls de l'internet et des éditorialistes paniqués de voir leur virilité mise en cause.

  Alors qu'elle participait à un débat sur la consommation de la viande et ses conséquences sur le climat, le samedi 27 août, aux journées d'été d’Europe-Écologie les verts, la députée écologiste de la NUPES ne faisait que rappeler un fait sociologique démontré par de nombreuses études : les femmes mangent moins de viande que les hommes, qui polluent plus et qui émettent 41% de gaz à effet de serre en plus. Et manger de la viande pollue.

Si les femmes mangent moins de viande c'est notamment le résultat de l'évolution de nos sociétés, de siècles de privation pour les femmes, d'un inégale partage des ressources alimentaires entre hommes et femmes que l'on identifie déjà dans les premiers peuples chasseurs cueilleurs.

C'est ce que dénonce Sandrine Rousseau dans un essai, Par-delà l'Androcène, aux éditions du Seuil et co-écrit avec Adelaïde Bon et Sandrine Roudault.   

État d'urgence

Si, en apparence, de nombreux dirigeants politiques et plusieurs capitaines d’industrie donnent l’impression d’avoir intégré “la règle verte”, un lent écocide se poursuit. Contre le greenwashing, Rémi-Kenzo Pagès enquête et décrypte.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !