Un Média libre et indépendant
Je fais un don
Retrouvez ce podcast sur votre plateforme préférée
État d'urgence

Si, en apparence, de nombreux dirigeants politiques et plusieurs capitaines d’industrie donnent l’impression d’avoir intégré “la règle verte”, un lent écocide se poursuit. Contre le greenwashing, Rémi-Kenzo Pagès enquête et décrypte.

En 2021, comment sortir de la crise climatique ?

Une nouvelle année débute mais les défis immenses face au réchauffement climatique demeurent. Alors comment répondre aux enjeux écologiques et climatiques ? Pierre Gilbert, consultant dans la prospective climatique tente d'apporter des solutions pour piéger le carbone atmosphérique avec une technique, le Géomimétisme, qu'il développe dans un livre et sur le plateau du Média.

"Quelle est notre meilleure alliée pour combattre le changement climatique?" Cette question pose les jalons du livre de Pierre Gilbert, intitulé Géomimétisme - réguler le changement climatique grâce à la nature. L'auteur, consultant dans la prospective climatique et administrateur du think tank l'Institut Rousseau, explique que la nature serait notre meilleure alliée dans la lutte contre le réchauffement climatique. A partir de ce constat, il développe une notion : le géomimétisme, en référence au biomimétisme qui consiste à s'inspirer de la nature. Le géomimétisme désigne l'ensemble des pratiques, en essayant de reproduire des mécanismes naturels et dans le respect de la biodiversité, pour piéger le carbone atmosphérique dans les sols et les organismes vivants. Via la reforestation, l'agroécologie ou encore l'élargissement des zones humides, Pierre Gilbert propose des pistes pour les politiques climatiques. 

Alors qu'en 2021, certains grands rendez-vous diplomatiques sont prévus autour des problématiques de biodiversité, Pierre Gilbert avance quelques mesures que pourraient adopter les états. Dès janvier 2021, le One Planet Summit pour la biodiversité se réunit en France. La COP 15 sur la biodiversité, prévue en Chine, et qui devrait être l'équivalent de ce qu'était la COP 21 pour le Climat, ainsi que le sommet de la nature, Congrès mondial de l'IUCN, qui doit se tenir en septembre à Marseille, devraient être l'objet de tractations sur les politiques écologiques et climatiques.

Un intense lobbying promeut des méthodes issues de la géoingénierie, qui favorise la lutte contre le réchauffement climatique via des moyens technologiques (comme l'ensemencement des nuages ou le programme Direct Air Capture) plutôt que par des changements structurels profonds. Le retour programmé des États-Unis dans les accords climatiques avec la nouvelle administration de Joe Biden, sensible à la géoingénierie, place ces enjeux sur le devant de la scène. l'ouvrage sur le géomimétisme s'oppose à certaines de ces solutions technologiques dont les coûts dépassent les bénéfices et tente de rappeler l'importance des mesures fondées sur la nature.

Pour en discuter l'auteur Pierre Gilbert, responsable de la rubrique écologie du site Le Vent se lève, est sur le plateau du Média.

État d'urgence

Si, en apparence, de nombreux dirigeants politiques et plusieurs capitaines d’industrie donnent l’impression d’avoir intégré “la règle verte”, un lent écocide se poursuit. Contre le greenwashing, Rémi-Kenzo Pagès enquête et décrypte.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui cotisent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !