Je fais un don

La chronique éco

La chronique éco

Henri Sterdyniak, signataire du manifeste des économistes atterrés, dissèque les choix économiques des gouvernants, débusque la propagande néolibérale et dévoile la logique prédatrice des multinationales.

Bulle financière : la politique suicidaire des banques

Dans cette chronique, Henri Sterdyniak analyse un phénomène : celui des taux d’intérêt extrêmement faibles, voire nuls ou négatifs dans les pays développés. Une réalité qui s’explique par une demande mondiale insuffisante, qui s’expliquerait par la victoire du capital sur le travail. “Grâce à la mondialisation, à la menace du chômage, à la concurrence des pays à bas salaires, les capitalistes ont réussi à augmenter la part des profits au détriment des salaires. (...) La consommation des plus pauvres est brimée par leur revenu tandis que les plus riches accumulent une grande partie de leurs revenus. Les grandes entreprises font beaucoup de profits, mais investissent relativement peu dans les pays développés, parce que la croissance a ralenti et qu’elles préfèrent investir dans les pays émergents”, explique-t-il.

Le constat est clair : les taux d’intérêt bas, qui sont censés soutenir l’activité, favorisent plutôt les bulles financières et la spéculation. “Les grandes entreprises se sont surendettées, mais pas pour augmenter l’emploi et la production, pour distribuer des dividendes et se lancer dans des aventureuses opérations de fusion acquisition, avec le soutien aveugle des banques, comme l’illustre l’endettement de SFR et de Patrick Drahi”, affirme Henri Sterdyniak. Là où le crédit bancaire doit être réorienté pour financer vraiment l’activité productive et la transition écologique.

La chronique éco

Henri Sterdyniak, signataire du manifeste des économistes atterrés, dissèque les choix économiques des gouvernants, débusque la propagande néolibérale et dévoile la logique prédatrice des multinationales.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui cotisent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !