Vous rêvez d'une autre info sur la TNT ? Nous aussi !
Déjà 10 000 récoltés.
Ensemble, créons la TV du futur !
Je fais un don
L'instant Porcher

Thomas Porcher, économiste, signataire du manifeste des Économistes atterrés, et auteur de nombreux essais dont « Les Délaissés » et « Traité d’économie hérétique » débunke chaque semaine, sur le plateau du Média, les fausses évidences des gardiens du temple néolibéral. À l'occasion, d'autres économistes et praticiens de l'économie viennent répondre aux questions du Média dans le cadre de ce module.

"Une vraie faillite morale" : Thomas Porcher dénonce les patrons qui préfèrent le RN

Sous le feu des critiques et des peurs du grand patronat, le nouveau front populaire a présenté le chiffrage du programme vendredi dernier. Lisa Lap et Andreï Manivit étaient sur place. Au delà des partis politiques traditionnels, le “NFP” rassemble aussi société civile, chercheurs, associations et syndicats. Lors du chiffrage vendredi dernier, des économistes étaient présents pour soutenir le programme, dont Julia Cagé. Services publics, salaires, écologie, culture, sport… le NFP promet de réinjecter du budget. Ils annoncent 50 milliards de dépenses la première année, 100 milliards l’an prochain et 150 milliards à l’horizon 2027. Les porteurs du programme ainsi que l’économiste Julia Cagé assurent que ces dépenses sont couvertes par des recettes, passant notamment sur les taxations des superprofits, le rétablissement de l’ISF, la fin des subventions aux entreprises sans contrepartie ou une plus grande dégressivité de l’impôt sur le revenu.

Mais alors, si on taxe, est-ce que les investisseurs, les grandes fortunes, les entreprises, vont s’enfuir et nous conduire à notre perte ? Julia Cagé démonte cette idée reçue, et avance des données empiriques : la politique d’Emmanuel Macron qui a fortement soutenu les entreprises n’a pas réglé les problèmes de dettes ou d’emplois, à part faire exploser les profits.

Sur l’augmentation des salaires, Jordan Bardella avait fustigé la gauche en défendant les patrons qui seraient assommés par les charges. À cela, le nouveau front populaire répond que les petites entreprises seront aidées, et que les autres ont les moyens de le faire. Pour les impôts, le NFP assure que jusqu’à 4000 euros par mois, rien ne changera, ou baissera. Le programme chiffre aussi une hausse de l’investissement de l'État et de la commande publique, ce qui augmenterait l’activité des entreprises françaises. Ils comptent sur “l’effet multiplicateur”.

“C’est un programme crédible” assure Thomas Porcher. L’économiste regrette le procès en non crédibilité et qu’il n’y ait pas de débat démocratique sur le fond des arguments avec le programme macroniste, quand le programme du RN “n’est soutenu par aucun économiste”, avance-t-il. Thomas Porcher dénonce aussi la manière dont les chaînes et les éditorialistes ont pu dédiaboliser le RN et le mettre sur le même plan que le NFP. L’économiste dénonce une “faillite morale” des chefs d’entreprise au MEDEF, qui ont hué la gauche et l’ont trouvée plus dangereuse que le RN.

Lisa Lap et Thomas Porcher décryptent tout cela, c’est l’Instant Porcher !

L'instant Porcher

Thomas Porcher, économiste, signataire du manifeste des Économistes atterrés, et auteur de nombreux essais dont « Les Délaissés » et « Traité d’économie hérétique » débunke chaque semaine, sur le plateau du Média, les fausses évidences des gardiens du temple néolibéral. À l'occasion, d'autres économistes et praticiens de l'économie viennent répondre aux questions du Média dans le cadre de ce module.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !