Vous rêvez d'une autre info sur la TNT ? Nous aussi !
Déjà 10 000 récoltés.
Ensemble, créons la TV du futur !
Je fais un don
L'entretien express

Dans L'entretien express, Le Média reçoit un.e invité.e qui viendra nous apporter son éclairage sur l'actualité la plus chaude, la contestation sociale la plus brûlante, ou encore la dernière crise internationale. En dix minutes maximum, nous ferons le tour d'une question.

Répression à Paris : quand les flics arrêtent n'importe qui

 À la veille du débat sur les motions de censure à l’Assemblée, la répression des forces de l'ordre autour des mobilisations contre la réforme des retraites reste vive. Dimanche soir au Quartier Châtelet-Montorgueil, alors que des centaines de manifestants se sont rassemblées au Forum des Halles pour protester contre le 49.3, le journaliste Cemil Sanli a été témoin de plusieurs interpellations arbitraires émises par les forces de l’ordre.

Et pour cause, les forces de police ont reçu l’ordre de nasser des groupes de manifestants en plusieurs endroits, le tout de manière absolument illégale et arbitraire. Car rappelons-le, la technique de la nasse est illégale. Pas moins de 4 nasses au total ont été répertoriées avec un dispositif policier impressionnant pour une manifestation pacifique. Sur son compte Twitter, le journaliste dénonce les agissements des forces de l’ordre avec vidéo à l'appui. “ Ce qu’il s’est passé hier soir dans le centre de Paris est d’une gravité rare.” Selon le ministère de l’Intérieur, 17 interpellations ont eu lieu ce dimanche. Manifestants ou non, personne n’a été épargné. Les passants ont même été forcés de quitter le quartier en métro. Autant de répressions policières dont Cemil Sanli nous fait part sur le plateau du MédiaTV.

L'entretien express

Dans L'entretien express, Le Média reçoit un.e invité.e qui viendra nous apporter son éclairage sur l'actualité la plus chaude, la contestation sociale la plus brûlante, ou encore la dernière crise internationale. En dix minutes maximum, nous ferons le tour d'une question.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !