200 000€ pour BOUSCULER ta télé !
0 € / 200 000
Je fais un don
Le face cam

Leurs histoires, touchantes, révoltantes, édifiantes ou inspirantes, nous disent quelque chose de notre actualité. Ils ont accepté de venir face à la caméra du Média pour les partager, et si possible nous bousculer et modifier nos perceptions.

Incendies : Attention ! Nos pompiers risquent de craquer

Depuis plusieurs semaines, les pompiers combattent le feu dans plusieurs départements. En Gironde, 25 000 hectares ont brûlés. Les soldats du feu sont sur tous les fronts : dans l'Ardèche, les Alpes de Hautes-Provence, l'Aude, les Bouches-du-Rhône, le Calvados, l'Eure, le Finistère, le Gard, la Gironde, l'Hérault, les Landes, l'Oise, la Sarthe, le Var, le Vaucluse ou encore les Yvelines, de nombreux feux se multiplient. C'est une conséquence directe du dérèglement climatique. Il y a un véritable «risque de rupture», alertent les syndicats qui craignent la menace d'un effondrement de la sécurité civile devant les feux extrêmes.

S'il y avait eu un deuxième feu extrême en France, en même temps que celui de Gironde, les pompiers n'auraient certainement pas pu aller le combattre, selon Sébastien Delavoux, animateur du collectif CGT des SDIS (services départementaux d'incendie et de secours). En sous-effectif, avec trop peu de moyens, il est difficile pour les pompiers de faire face aux enjeux du réchauffement climatique.

Les événements climatiques extrêmes, comme les méga-feux, menacent de plus en plus la France. Les canicules et les sécheresses, comme celles de l'été 2022, accentuent le risque incendie. Les feux en Gironde en sont une conséquence, avec 25 000 hectares partis en fumés. Un pompier volontaire décède après être venu en renfort pour éteindre le feu du massif de la Montagnette, dans les Bouches-du-Rhône.

La sécurité civile, pourtant unanimement applaudie, pâtit du désinvestissement de l'état et se retrouve en première ligne devant les feux. Dans un communiqué, la CGT du SDIS 33, en Gironde, assure «que la mobilisation et la solidarité citoyenne sont venues pallier le manque de moyens donnés aux pompiers et plus largement à l’ensemble des services publics locaux pour accomplir leur mission de protection et de sauvegarde des habitants et de l’environnement».

«L’inaction climatique politique nous amène aujourd’hui dans une situation où les incendies et les catastrophes naturelles seront de plus en plus fréquents. Combien en faudra-t-il pour que le gouvernement prenne conscience de l’absolu nécessité de fournir aux services publics les moyens pour faire face aux défis de demain ?» poursuit le syndicat.

Dans ce contexte et face à une menace grandissante, certains craignent un effondrement des SDIS qui ne seraient plus en capacité de combattre seuls les futurs méga-feux. Au Média, Sébastien Delavoux, de la CGT des SDIS pousse un cri de colère. Il espère que les responsables politiques impulsent une nouvelle politique nationale pour réorganiser la sécurité civile et résoudre la crise structurelle qu'affrontent les soldats du feu. 

Le face cam

Leurs histoires, touchantes, révoltantes, édifiantes ou inspirantes, nous disent quelque chose de notre actualité. Ils ont accepté de venir face à la caméra du Média pour les partager, et si possible nous bousculer et modifier nos perceptions.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !