Je fais un don
Le face cam

Leurs histoires, touchantes, révoltantes, édifiantes ou inspirantes, nous disent quelque chose de notre actualité. Ils ont accepté de venir face à la caméra du Média pour les partager, et si possible nous bousculer et modifier nos perceptions.

Quand la police municipale exhibe fièrement un emblème facho

Lors d’une mobilisation sociale à Pierrefitte-sur-Seine, notre confrère, journaliste indépendant, Olivier Chapui, a photographié deux agents de la police municipale arborant des écussons à l’effigie du "Punisher", un personnage de Marvel. Violent et vengeur, Punisher est une des icônes utilisées par l’extrême droite américaine et française.

Un symbole qui ne passe auprès de Yohan Sales, conseiller municipal du groupe d’opposition "Communistes, Insoumis, et citoyen". Sur Facebook, il dénonce le fruit d’une politique sécuritaire dans la commune de Seine-Saint-Denis et craint que la police municipale mute « en un groupement de militants d’extrême droite armés". Pour le militant insoumis, le maire socialiste, Michel Fourcade, se doit de prendre des sanctions contre les agents municipaux. Mais la mairie s’y refuse, au contraire : elle les couvre, parlant de "légère customisation de l’habillement", de "simple grigri" et affirmant n’avoir jamais eu de problèmes, jusqu’ici, avec les policiers.

Si les deux agents ont porté plainte contre Yohan Sales pour "diffamation" (la majorité municipale se questionne, elle aussi, sur d’éventuelles suites judiciaires), l’élu est bien déterminé à faire de cette affaire, une question politique : "ce sont des comportements d’une milice d’extrême-droite, des personnes qui ne s’inscrivent plus dans un sillage républicain, armes à la main. Personnellement, en tant que citoyen pierrefittois, je ne me sens pas en sécurité quand je suis défendu par ces gens-là ". 

Sur le plateau du MédiaTV, il revient sur ce "cas d’impunité" et sur les procédures à son encontre. Pour lui, il est compliqué de faire une distinction entre ces événements dans sa commune et les différentes affaires de violences et de racisme qui sont révélées partout en France. "Ce qui se passe à Pierrefitte-sur Seine, c’est, demain, ce qui pourrait se passer de façon bien exacerbée au niveau national", alerte Yohan Sales.

Le face cam

Leurs histoires, touchantes, révoltantes, édifiantes ou inspirantes, nous disent quelque chose de notre actualité. Ils ont accepté de venir face à la caméra du Média pour les partager, et si possible nous bousculer et modifier nos perceptions.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui cotisent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !