Je fais un don

Gestion du Covid-19 : casser l'hôpital pour reconfiner ?

Le constat de la situation sanitaire est sans appel : les hôpitaux sont débordés, les soignants en danger, les nombres de cas et de morts du coronavirus augmentent. Pour remédier à cette situation, un confinement généralisé semblait indispensable. S'ajoutent à cela des mesures spéciales dans les établissements de santé. Les hôpitaux franciliens ont déjà déprogrammé 80% de leurs activités dans l’hexagone, et partout en France, les hôpitaux s'organisent pour que le personnel médical consacre une partie croissante de son temps au soin de patients infectés par le Covid-19, au détriment des autres patients.

Seulement cette situation sanitaire catastrophique était-elle une fatalité ? Le gouvernement a-t-il réellement fait tout ce qu’ils a pu pour éviter ces débordements ? Les dirigeants ont-ils tiré les leçons de cette crise, restructuré et financé le système de santé, et répondu aux demandes des soignants ?

Fermeture de lits dans de nombreux hôpitaux depuis le début de la pandémie, projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021, ou encore planification de la future campagne de vaccination en France... Il est parfois difficile de décrypter la politique actuelle en matière de santé.

Salomé Saqué a interrogé l'économiste Nathalie Coutinet, spécialiste des politiques de santé en Europe pour mieux comprendre les dessous du financement de la santé en France en temps de pandémie.

Inclassable

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui cotisent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !