Je fais un don
L'actu

Notre regard singulier sur l'état de la France et la marche du monde. Au-delà des faits, le sens de l'actualité.

Coronavirus : un scientifique fustige le gouvernement

Le coronavirus fait désormais partie de notre quotidien. Il bouleverse nos existences, menace des milliers de vies, contribue à nous entraîner dans une crise financière inédite. Mais qui est donc ce coronavirus ? Pourquoi s’est-il montré bien plus nocif qu’une grippe exceptionnelle ? Pourquoi s’est-il généralisé plus vite qu’Ebola ? Pourquoi les autorités sanitaires françaises semblent l’avoir à ce point sous-estimé ? Quelle est la meilleure méthode pour le combattre ? Qu’est-ce qu’il dit de notre pays, dans son rapport avec la santé publique et la recherche fondamentale ? Pour en parler, nous nous sommes mis en contact avec Samuel Alizon. Samuel Alizon est biologiste, directeur de recherche au CNRS, spécialiste en modélisation des maladies infectieuses. Il a beaucoup travaillé sur la reproduction du coronavirus. C’est aussi un chercheur engagé, qui a des idées assez claires sur la recherche fondamentale en France. Extraits.

Comment le gouvernement s’est-il à ce point trompé sur le risque d’importation du virus en France ?

En France, on a peu de modélisations en santé publique. On a d’excellents modélisateurs mais on n’a pas comme dans d’autres pays cette tradition. Le Conseil scientifique mis en place par Emmanuel Macron l’a été très tardivement. Au moment où Agnès Buzyn annonce qu’il ya très peu de chances que ça arrive en France, peut-être qu’on pense encore que ça peut être contenu à l’intérieur de la Chine (...) En France, on n’a pas cette culture d’avoir recours aux modèles prédictifs. On fait des estimations au doigt mouillé.

Une recherche publique française affaiblie

Tout le monde nous pose des questions auxquelles on aimerait avoir des réponses. D’où viennent les coronavirus ? Est-ce qu’ils sont plus susceptibles de changer d’hôtes, de passer des chauves-souris à l’homme ? Est-ce que leur génome permet ça ? A quelle vitesse se propagent-ils ? Quand est-ce qu’il y aura le pic épidémique en France ? Au niveau sociologique, comment répondra la population aux mesures de confinement ? Ce sont des questions auxquelles on aurait pu répondre si on n’avait pas arrêté de financer la recherche publique, si la recherche publique était financée de manière décente.

Des élections municipales absurdes

Le maintien des élections municipales pour moi est vraiment la grande incohérence dans la réponse gouvernementale. Je ne comprends pas la logique qui a pu conduire à ça. Cela a forcément favorisé la propagation du virus”.

L'actu

Notre regard singulier sur l'état de la France et la marche du monde. Au-delà des faits, le sens de l'actualité.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui cotisent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !