Un Média libre et indépendant
Je fais un don

FI - Réponse à la "Lettre ouverte contre les violences sexistes et sexuelles"

Par Les invités de la rédaction

Vous pouvez retrouver tous les contenus de Les invités de la rédaction en consultant sa page.

Le Média Presse a publié le 27 mars une lettre ouverte de membres de la France Insoumise, dans laquelle ces militant.e.s exhortent leurs camarades à réagir au sujet de présomptions de violences sexistes et sexuelles au sein du mouvement. Le Pôle de prévention et de lutte contre les violences sexistes et sexuelles de la France Insoumise a souhaité apporter une réponse aux autrices et auteurs de cette lettre. Nous la publions ci-dessous.

Bonjour,

Nous avons découvert sur le site du journal « Le Média » votre "Lettre ouverte contre les violences sexistes et sexuelles à l'ensemble de la France Insoumise" . Nous sommes très surpris-es du contenu de cette lettre et de la méthode employée.

En effet, la France insoumise a mis en place depuis sa convention du mois de décembre, comme elle s’y était engagée, un « Pôle de prévention et de lutte contre les violences sexistes et sexuelles faites aux femmes ». Le rôle de ce pôle est avant tout de protéger les femmes dans notre mouvement en les écoutant et en accompagnant les éventuelles victimes dans leurs démarches et dans leur reconstruction (aide au dépôt de plainte, contacts avec des associations spécialisées…).

En parallèle de ce travail, le pôle rédige des préconisations lorsque le comportement d’un membre de la France insoumise nous paraît être problématique ou met en danger d’autres femmes du mouvement. Elles peuvent aller de la simple formation à la demande d’exclusion. Elles sont ensuite traitées selon les cas par la commission électorale si un candidat est concerné, ou par le pôle des groupes d’actions.  Ces instances sont chargées d’auditionner la personne incriminée par la saisie et de prendre une décision de sanction le cas échéant. Un comité de respect des principes de la France insoumise est également en cours de création.

Le travail de l’équipe du pôle a des répercussions concrètes : un candidat aux européennes a ainsi  été retiré de la liste, par décision unanime de la commission électorale et a quitté la France insoumise. Depuis le lancement officiel du pôle, nous avons reçu une dizaine de sollicitations. Toutes sont traitées avec vigilance et attention. Pour améliorer encore notre efficacité, de nouveaux recrutements sont prévus, notamment à l’issue d’une formation spécifique que nous organisons le 6 avril.

Nous regrettons fortement qu’aucun échange avec ce pôle n’ait été engagé par vos soins avant la publication de votre lettre publique puisqu’il aurait pu alors vous rappeler ces éléments. Votre texte relaie par ailleurs des accusations pour lesquels nous n'avons jamais été saisies.

Les faits qui nous sont soumis sont très divers. Nous traitons des demandes relatives à des membres de la France insoumise comme à des personnes extérieures dont des insoumises peuvent être victimes. Nous tenons à vous signaler que nous prenons au sérieux toutes les alertes et qu'aucune ne nous est parvenue directement impliquant un.e député.e de notre mouvement.

La France insoumise doit être un lieu où les femmes se sentent en sécurité. Cela implique du sérieux dans le traitement de ces questions. Toute personne ayant été victime d’un comportement déplacé peut nous contacter grâce à l’adresse mail : stopsexisme@franceinsoumise.fr . Nous sommes également preneuses de toutes les suggestions d’améliorations.

Le Pôle de prévention et de lutte contre les violences sexistes et sexuelles

Crédits photo de Une : Groupe d'appui France Insoumise Benelux / Flickr-CC.

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui cotisent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !