Vous rêvez d'une autre info sur la TNT ? Nous aussi !
Déjà 10 000 récoltés.
Ensemble, créons la TV du futur !
Je fais un don
Retrouvez ce podcast sur votre plateforme préférée
Le fond de l'info

Économie, international, technologies… Cette émission prend le risque du “pédagogisme” pour mieux aller au fond de sujets qui se caractérisent par leur complexité apparente mais qui constituent des enjeux prégnants de notre époque.

"Ils brûlent la Constitution" : nouveau coup de force macroniste à l'Assemblée

La commission des affaires sociales s’est réunie ce mercredi 30 mai pour discuter de la proposition de loi visant à abroger la réforme des retraites. La journée a ainsi été marquée par des débats mouvementés qui ont commencé tôt hier matin et qui ont été marqués par les piques envoyées par le camp présidentiel qui tente à tout prix d’empêcher la tenue d’un vote dans l’hémicycle. Comment ? En brandissant l’article 40 de la Constitution et la recevabilité financière pour torpiller la proposition de loi avant son arrivée dans l'hémicycle le 8 juin prochain.

Les propos des marconistes souhaitant décrédibiliser la proposition de loi ont été accueillis avec colère dans les rangs de l’opposition, surtout que le texte du groupe Liot avait déjà franchi deux premiers filtres importants : il a d'abord été jugé recevable par une délégation du bureau de l'Assemblée, et par la suite, c’est le président de la commission des Finances, l'Insoumis Éric Coquerel, qui a donné son feu vert à l’examen de ce texte, en écartant l'argument de son inconstitutionnalité brandi par le camp présidentiel.

Les débats se sont donc enchainés sur toute la journée, et la majorité présidentielle a réussi à tuer dans l'œuf l’essentiel de la proposition de loi LIOT en votant un amendement de suppression de l’article 1 prévoyant l’annulation du recul de l’âge légal à la retraite à 64 ans. Pour y parvenir, le camp de la Macronie a usé d’un certain nombre de subterfuges, en autres, une possible alliance avec Les Républicains pour virer de la Commission des Affaires sociales les députés qui ne vont pas dans leur sens.

Paul Elek ancien attaché parlementaire et doctorant en sociologie et analyste politique revient sur cette journée de débat au micro de Nadiya Lazzouni dans ce nouveau numéro du Fond de l’Info.

Le fond de l'info

Économie, international, technologies… Cette émission prend le risque du “pédagogisme” pour mieux aller au fond de sujets qui se caractérisent par leur complexité apparente mais qui constituent des enjeux prégnants de notre époque.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !