Abonnez-vous
pour s'attaquer aux chaînes TV !
Je fais un don

On s'autorise à penser

Retrouvez ce podcast sur votre plateforme préférée
Apple PodcastsSpotifyOvercastCastboxGoogle PodcastsPocket CastsBreakerRadioPublicRSS
On s'autorise à penser

Parce qu’il n’est plus possible que seuls “les milieux autorisés” soient autorisés à penser notre monde, ses réalités et ses combats. Cette émission se veut le carrefour des intellectuel·le·s, penseuses·eurs et actrices·eurs des luttes sociales dissident·e·s et/ou invisibilisé·e·s.

Frantz Fanon : l'antiraciste (vraiment) universaliste (Kevin Boucaud-Victoire)

Kevin Boucaud-Victoire est un confrère. Mais pas que. C’est également un ancien collègue, qui a travaillé au Média avant de rejoindre l’hebdomadaire Marianne. Il est également un des piliers du Comptoir, une revue indépendante et engagée. Et s’il revient aujourd’hui sur ce plateau, c’est pour nous présenter son dernier ouvrage, Frantz Fanon, L’Antiracisme universaliste.

Mais connaissez-vous seulement Frantz Fanon ? Né en Martinique en 1925, puis arrivé en Algérie comme psychiatre, il meurt à 36 ans après avoir marqué son époque et l’Histoire comme peu de Français au XXème siècle. Essayiste, penseur majeur de la question coloniale et du tiers-mondisme, acteur des luttes de libération nationale notamment aux côtés du FLN algérien, Frantz Fanon continue d’influencer les chercheurs et brasseurs d’idées, dans les universités du monde entier.

Mais sa pensée reste assez floue, au point où un hebdomadaire qui se présente volontiers comme d’abord et avant tout républicain, a pu commettre un contresens majeur en le présentant comme un des inspirateurs des “identitaires de gauche”. Or comme l’explique Kevin Boucaud-Victoire, journaliste débats et idées, Frantz Fanon est très loin de cette étiquette, quel que soit son contenu. Et il a beaucoup de choses à nous dire. Il parle à notre époque et ses mots continuent d’être porteur d’une grande radicalité, des décennies après sa mort. C’est peut-être pour cela qu’il continue de faire peur, et est caricaturé voire occulté.

On s'autorise à penser

Parce qu’il n’est plus possible que seuls “les milieux autorisés” soient autorisés à penser notre monde, ses réalités et ses combats. Cette émission se veut le carrefour des intellectuel·le·s, penseuses·eurs et actrices·eurs des luttes sociales dissident·e·s et/ou invisibilisé·e·s.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !