200 000€ pour BOUSCULER ta télé !
0 € / 200 000
Je fais un don
Retrouvez ce podcast sur votre plateforme préférée
Apple PodcastsSpotifyOvercastCastboxGoogle PodcastsPocket CastsBreakerRadioPublicRSS
L'instant Porcher

Thomas Porcher, économiste, signataire du manifeste des Économistes atterrés, et auteur de nombreux essais dont « Les Délaissés » et « Traité d’économie hérétique » débunke chaque semaine, sur le plateau du Média, les fausses évidences des gardiens du temple néolibéral. À l'occasion, d'autres économistes et praticiens de l'économie viennent répondre aux questions du Média dans le cadre de ce module.

"Diviser pour mieux régner" : voici la stratégie de Macron jusqu'en 2027

Bonjour tout le monde et bienvenue pour ce dernier instant Porcher de la saison ! Comme chaque semaine, on va avoir des choses à dire, analyser et décrypter, avec tous ces discours qui gravitent autour de nous ou parfois l’on peut s’y perdre. Notre meilleure arme démocratique : les connaître et les comprendre.

Au programme aujourd’hui, le bilan de l’année car il s’en est passé des choses ! Où va-t-on ? Et on fera un détour par le discours de notre première ministre qui présentait la politique générale à l’assemblée la semaine dernière.

Inflation, reprise économique, pouvoir d’achat, services publics qui craquent, crise politique, il s’en est passé des choses cette année ! Entre les élections présidentielles, législatives et ce 3e tour, ou encore la guerre en Ukraine, comment analyser cette année et comment se profile l’avenir ?

Sur un an, l'indice des prix à la consommation harmonisé augmenterait de 6,5 % en juin, après +5,8 % en mai. Sur un mois, c’est 0,8 %, comme le mois précédent", décrit l'Insee. Il s'agit du plus haut niveau de l'inflation depuis novembre 1985.

Et les Français le sentent au quotidien entre l’essence à 2e10 le litre ou l’alimentation qui a augmenté de 5,7% en moyenne. Côté économie mondiale, l’euro est passé sous le seuil de 1,02 dollar mercredi, une première depuis 2002.

On parlait également de la dette publique au plus haut dans les dernières éditions.

Côté services publics : les urgences craquent, le monde de l’enseignement ou des collectivités locales est en crise, les grèves se profilent pour la rentrée, les cheminots y sont déjà d’ailleurs et j’en passe.

De son côté Bruno Le Maire annonçait la fin du quoiqu’il en coûte. Thomas nous présente le bilan économique de ce semestre. Quels sont les risques à venir? Doit-on craindre des mouvements sociaux à la rentrée ?

Alors justement cette rentrée, mercredi dernier il y a eu le discours de la première ministre à son assemblée qui nous a expliqué à quelle sauce on allait être mangé à la rentrée. Elisabeth Borne appelle au compromis et face à la motion de censure de la NUPES a répondu "Voulons-nous bloquer ou voulons-nous construire ?". La cheffe du gouvernement rappelle tout de même que “la majorité relative ne sera pas synonyme d'une action relative et ne sera pas synonyme d'impuissance”.

Les priorités ont été données : Le travail qui permet “l’émancipation” je cite. Le pouvoir d’achat avec ce projet de loi annoncé jeudi dernier, je vous présente quelques lignes : promesse d’aucune hausse d’impôt, une augmentation de 4% des minimas sociaux, une pension minimale de retraite à 1 100 euros, le plafonnement de l’électricité et du gaz qui va se poursuivre jusqu’à la fin de l’année, la suppression de la taxe audiovisuelle qui garantissait l’indépendance des chaînes publiques au passage. Bref la réforme des retraites est quant à elle maintenue. Autre priorité, l’écologie : avec cette proposition de renationaliser EDF. Le gouvernement veut mettre fin aux énergies fossiles et continuer d’investir dans le nucléaire et Elisabeth Borne précise ne pas croire à la décroissance mais à l’innovation.

Concernant la jeunesse et la petite enfance, on dirait qu’Elisabeth Borne a entendu Thomas Porcher ? En prévision : revalorisation du salaire des enseignants et une volonté de “bâtir un service public de la petite enfance avec les collectivités locales” je cite. Bref, je crois qu’on a quelques petites choses à déconstruire Thomas, et ce dont il a pensé du discours d’Elisabeth Borne à l’assemblée. Quelles mesures ont été les plus marquantes ? Quelle va être la stratégie politique de Macron?

Merci pour ce dernier instant Porcher. Continuez à soutenir un média indépendant. A l'année prochaine, on l'espère !   

L'instant Porcher

Thomas Porcher, économiste, signataire du manifeste des Économistes atterrés, et auteur de nombreux essais dont « Les Délaissés » et « Traité d’économie hérétique » débunke chaque semaine, sur le plateau du Média, les fausses évidences des gardiens du temple néolibéral. À l'occasion, d'autres économistes et praticiens de l'économie viennent répondre aux questions du Média dans le cadre de ce module.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !