Abonnez-vous
pour s'attaquer aux chaînes TV !
Je fais un don
L'instant Porcher

Thomas Porcher, économiste, signataire du manifeste des Économistes atterrés, et auteur de nombreux essais dont « Les Délaissés » et « Traité d’économie hérétique » débunke chaque semaine, sur le plateau du Média, les fausses évidences des gardiens du temple néolibéral. À l'occasion, d'autres économistes et praticiens de l'économie viennent répondre aux questions du Média dans le cadre de ce module.

Thomas Porcher : "Macron n'est plus crédible" sur les retraites

Bonjour tout le monde et bienvenue pour ce nouvel Instant Porcher ! L’Instant Porcher c’est un petit moment qu’on se prend, entre nous, avec Thomas Porcher, chaque semaine pour décrypter l’actualité. Car on le sait, les discours sont politiques et les comprendre est un véritable enjeu démocratique.

Au programme aujourd’hui, Ça ne vous a sans doute pas échappé, la réforme des retraites a été officiellement annoncée par Elisabeth Borne mardi dernier. Au menu :

Report de l’âge légal de départ à la retraite de 3 mois par an pour atteindre 64 ans en 2030. Il faudra cotiser 43 années comme le prévoit la réforme Touraine mais dès 2027 au lieu de 2035 comme prévu. Un minimum contributif à hauteur de 85% du SMIC soit à peu près 1200 euros brut, valable pour les retraités actuels également, pour une carrière complète. Un dispositif carrières longues, où ceux qui ont commencé à travailler à 14 ans pourront partir à 58, ceux à 16 ans pourront partir à 60 ans et ceux qui ont commencé à travailler à 18-19 ans partiront à taux plein à 62 ans. Pour les personnes en invalidité, inaptitude, le départ est prévu à 62 ans et pour celles en situation de handicap, c’est 55 ans. C’est également la fin des régimes spéciaux pour les nouveaux arrivants en ce qui concerne la RATP, l’énergie… mais pas les marins, l’opéra de Paris, la Comédie française ou encore les professions libérales comme les avocats.

Serions nous irresponsables de ne pas faire cette réforme ? Elle-est d’une urgence absolue, d’une incroyable nécessité ? Non. On vous explique tout sur les arguments économiques dans l’Instant Porcher de la semaine passée. Je vous conseille aussi le replay du Toujours Debout de mardi dernier, jour de l’annonce, où l’on décrypte en plateau tout cela quelques minutes après le discours d’Elisabeth Borne.

Parlons stratégie : c’est une réforme qui va passer, en projet de loi de finances de la sécurité sociale rectificatif, donc avec un temps du débat réduit car au bout de 20 jours, d’accord ou pas, cela sera envoyé au Sénat et au bout de 50 jours cela sera adopté ; et au pire, il y a possibilité d’un 49.3. Cela sera présenté en conseil des ministres le 23 janvier et “débattu” en février, pour une application en septembre. Vote ou pas vote, la majorité a su séduire les républicains qui n’étaient pas sûr de soutenir Macron sur ce coup-là. Le dispositif carrières longues, ou le minimum qui s’applique aux retraités actuels, sont des mesures que demandait LR. Edouard Philippe, le fondateur d’Horizons, qui était aux manettes lors du premier essai de la réforme, soutiendra “tout ce qui va dans le sens de plus de travail pour garantir plus de prospérité et plus de solidarité". La réforme est nécessaire et mieux vaut la faire vite que lentement”. raconte l’ancien premier ministre dans Le Point.

Dans la rue, un premier rendez-vous est donné le 19 janvier, où toutes les organisations syndicales (une première depuis 12 ans) appellent à manifestation et grève et promettent un mouvement qui s’inscrira dans la durée. Analyse de la mobilisation et de la stratégie du gouvernement par Thomas.

Jeudi dernier a eu lieu la niche parlementaire du rassemblement national à l’Assemblée. Historique, c’est la première fois que le parti d’extrême droite dirigeait l’ordre du jour de l’hémicycle. Et sur les 5 propositions de loi examinées, toutes ont été rejetées. Elles portaient sur l’uniforme à l’école, la proportionnelle etc… La stratégie du RN ? Ne pas parler d’immigration et copier coller les propositions des autres groupes pour les faire voter avec eux et dire “regardez, ce parti vote une de nos propositions”. Echec, alors maintenant la stratégie c’est de dire “regardez, tout le monde nous exclut, vous voyez les français nous on vous représente et on sait discuter, pas eux”. La stratégie du vilain petit canard. Parmi ces propositions, une nous a tapé dans l’oeil tant elle symbolise la stratégie et les compétences, ou non, du RN. Augmenter les salaires de 10% via des baisses de cotisations patronales. On rappelle que le parti des Le Pen avait voté contre l’augmentation du SMIC il y a quelques mois. On décrypte tout cela, c'est l'Instant Porcher.

L'instant Porcher

Thomas Porcher, économiste, signataire du manifeste des Économistes atterrés, et auteur de nombreux essais dont « Les Délaissés » et « Traité d’économie hérétique » débunke chaque semaine, sur le plateau du Média, les fausses évidences des gardiens du temple néolibéral. À l'occasion, d'autres économistes et praticiens de l'économie viennent répondre aux questions du Média dans le cadre de ce module.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !