Vous rêvez d'une autre info sur la TNT ? Nous aussi !
Déjà 10 000 récoltés.
Ensemble, créons la TV du futur !
Je fais un don

On s'autorise à penser

On s'autorise à penser

Parce qu’il n’est plus possible que seuls “les milieux autorisés” soient autorisés à penser notre monde, ses réalités et ses combats. Cette émission se veut le carrefour des intellectuel·le·s, penseuses·eurs et actrices·eurs des luttes sociales dissident·e·s et/ou invisibilisé·e·s.

Le langage du capitalisme : boniments et bonimenteurs | François Bégaudeau

Les boniments dont nous sommes assaillis sous le régime de la domination néolibérale-républicaine : c'est l'objet du nouveau livre de François Bégaudeau aux éditions indépendantes Amsterdam, pour lequel Julien Théry l'a reçu.

A côté de nombreux romans (depuis Jouer juste en 2003 et Entre les murs en 2006), François Bégaudeau écrit des essais à forte dimension politique. Après L'histoire de ta bêtise en 2019, adressé aux électeurs "de gauche" qui avaient néanmoins voté Macron à la présidentielle de 2017, et Notre joie, adressé à un jeune homme d'extrême-droite, Boniments explore un autre genre, qui explore le langage du capitalisme contemporain et le monde d'aliénation et de marchandisation dont ce langage est une structure portante.

 Le livre se compose de 42 brefs chapitres centrés sur des objets, des notions, des expressions toutes faites, qui sont emblématiques d’un univers et d'une humanité humanité tendanciellement asservis par le marché : « sortir de sa zone de confort », « faire le job », « Tik tok », « trotinette », « résilience », « burn out »... Une exploration précise et pleine de verve, non sans humour et cruauté jubilatoires, de l'idéologie bourgeoise triomphante au temps du grand bonimenteur-président Emmanuel Macron.


On s'autorise à penser

Parce qu’il n’est plus possible que seuls “les milieux autorisés” soient autorisés à penser notre monde, ses réalités et ses combats. Cette émission se veut le carrefour des intellectuel·le·s, penseuses·eurs et actrices·eurs des luttes sociales dissident·e·s et/ou invisibilisé·e·s.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !