Vous rêvez d'une autre info sur la TNT ? Nous aussi !
Déjà 10 000 récoltés.
Ensemble, créons la TV du futur !
Je fais un don
L'entretien d'actu

Notre regard singulier sur l'état de la France et la marche du monde. Au-delà des faits, le sens de l'actualité.

Israël - Palestine : L'Union Européenne a choisi son camp

Alors même que les suprématistes juifs sont au pouvoir en Israël, l’UE condamne l’usage du terme « apartheid » en Israël- Palestine et qualifie d’antisémite la caractérisation d’Israël comme État raciste », C’est dans ces termes que l’Union Juive Française pour la Paix s’est indignée de la déclaration du chef de la diplomatie de l’Union Européenne qui, selon elle, instrumentalise la lutte contre l’antisémitisme et méprise les droits des palestiniens. La bataille sémantique sur la caractérisation de la situation en Israël-Palestine continue de faire rage.

Alors que le mouvement de solidarité avec la Palestine pouvait légitimement se réjouir des progrès concernant la reconnaissance des crimes d’apartheid commis par Israël des deux côtés de la « ligne verte » dans la foulée de nombreux rapports soigneusement documentés, voilà que le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell vient faire le lit de l’extrême-droite sioniste en proclamant le 23 janvier dernier qu’« il n’est pas approprié d’utiliser le terme apartheid en relation avec l’État d’Israël ». Il affirme même que qualifier Israël d’État raciste relève de l’antisémitisme résume l’Union Juive Française pour la Paix dans son communiqué.

Cette déclaration solennelle de l’UE interroge à bien des égards. Elle intervient dans un contexte de manifestations massives en Israël condamnant la politique « fasciste et raciste » de la coalition au pouvoir alliant des partis de droite, d'extrême droite et ultraorthodoxes juifs qui sont par ailleurs d’ardents partisans de l’expansion des colonies de Cisjordanie. Elle vient également se heurter à la position de l’ONU dont le rapporteur spécial sur la situation des droits de l'homme dans les territoires palestiniens occupés, Michael Lynk, reprochait en mars 2022 à la communauté internationale d'avoir permis à Israël d'y avoir instauré pendant des décennies d'occupation un système politique qu'il a qualifié d'"apartheid".

On revient sur toute cette actualité avec Maxime Benatouil, membre de la coordination nationale de l’Union Juive française.

L'entretien d'actu

Notre regard singulier sur l'état de la France et la marche du monde. Au-delà des faits, le sens de l'actualité.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !