Abonnez-vous
pour s'attaquer aux chaînes TV !
Je fais un don
L'entretien d'actu

Notre regard singulier sur l'état de la France et la marche du monde. Au-delà des faits, le sens de l'actualité.

19 janvier, une journée historique en France

Pour la première fois depuis 2010, c’est l’union sacrée pour les huit plus grandes centrales syndicales, les syndicats étudiants et les mouvements lycéens qui ont appelé à se mobiliser dans toute la France, par la grève et les manifestations, contre le projet du gouvernement de porter l’âge légal de départ en retraite à 64 ans.


La grève a été très suivie notamment dans l’éducation et les transports avec pas moins 200 points de rassemblement répertoriés dans toute la France, selon la CGT. En région parisienne, le trafic était encore très perturbé dans les transports en commun en soirée. Selon Arthur Nicolas, journaliste à Révolution permanente, qui cite la CGT Total, les raffineries étaient également très largement en grève. 80% des grévistes sur la plateforme de Normandie, 100% à Dones, 71% à Feyzin, 100% à La Mède et à Fos-sur-mer, un seul non-gréviste en poste. On se rappelle que les raffineries et les raffineurs étaient le fer de lance des dernières mobilisations. Dans les collèges et lycées, on compte 65% de grévistes selon le SNES FSU, syndicat majoritaire.

Dans les différents cortèges, on l’a vu, il y avait les cheminots, les raffineurs, les enseignants, les lycéens et les étudiants. Nos correspondants sont également allés à la rencontre des soignantes et soignants, ils fustigent également une réforme injuste qui va précariser encore plus leur métier et leurs conditions de travail. L’intersyndicale attendait un million de manifestants dans les rues de toute la France, ils étaient 2 millions selon Phillipe Martinez.

Nous avons reçu Danielle Simmonet, députée LFI/ NUPES, Anasse Kazib, cheminot et syndicaliste SUD-Rail Paris Nord et William Gaune, enseignant et syndicaliste SUD EDUCATION 95 pour discuter de leurs ressentis après cette journée de mobilisation et de l’après. Quel plan de bataille pourrait faire reculer un gouvernement déterminé à ne pas céder ?

L'entretien d'actu

Notre regard singulier sur l'état de la France et la marche du monde. Au-delà des faits, le sens de l'actualité.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !