200 000€ pour BOUSCULER ta télé !
0 € / 200 000
Je fais un don
L'instant Porcher

Thomas Porcher, économiste, signataire du manifeste des Économistes atterrés, et auteur de nombreux essais dont « Les Délaissés » et « Traité d’économie hérétique » débunke chaque semaine, sur le plateau du Média, les fausses évidences des gardiens du temple néolibéral. À l'occasion, d'autres économistes et praticiens de l'économie viennent répondre aux questions du Média dans le cadre de ce module.

Thomas Porcher catégorique : "pourquoi les grévistes ont raison"

Bonjour tout le monde et bienvenue pour ce nouvel Instant Porcher dans Toujours Debout ! Je suis ravie de vous retrouver ! L’Instant Porcher c’est un petit moment qu’on se prend, entre nous, avec Thomas Porcher, chaque semaine pour décrypter l’actualité. Car on le sait, le discours est politique et les comprendre est un véritable enjeu démocratique.

Au programme aujourd’hui :

Les salariés d’Esso ExxonMobil, TotalEnergies et Argedis (filiale de Total) sont en grève depuis fin septembre et depuis ce week-end, par ricochet, les stations services connaissent des pénuries de carburant. La principale revendication des syndicats et salariés : avoir un salaire indexé sur les prix, sur l’inflation. Autre axe majeur dans ces mouvements de grève : le partage des richesses, quand on connaît les profits records des géants pétroliers pendant la crise des prix. Le gouvernement met la pression pour que le conflit s’arrête et réclame le déblocage. Sous la pression, TotalEnergies a proposé dimanche d’avancer à octobre ses négociations annuelles sur les salaires à condition que les blocages prennent fin. La CGT a dénoncé un chantage. Le conflit s’enlise et la grève est reconduite.

Du côté d’Esso, c’est un peu différent. La CGT et FO ont reconduit la grève qui touche les deux raffineries françaises du groupe ayant rejeté l’accord signé par les autres syndicats hier et aujourd’hui.

Elisabeth Borne a alors annoncé avoir demandé aux préfets d'engager, « comme le permet la loi", "la réquisition des personnels indispensables au fonctionnement des dépôts" d'Esso-ExxonMobil, aujourd’hui, lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

Qui dit pénuries de carburant, dit usagers mécontents, dit tensions, dit il n’en fallait pas plus pour monter les travailleurs et travailleuses les uns contre les autres et où les grévistes sont accusés de prendre en otage les usagers par leurs patrons ou le gouvernement. Autre débat, le salaire. Les revendications des salariés des raffineries sont-elles légitimes ? Comment se porte le secteur du raffinage en France ? On décrypte tout ça.

Puis ça y est, le plan de sobriété énergétique du gouvernement a été annoncé la semaine dernière, pour nous sortir de cette crise ! On le sait, entre la raréfaction du gaz dû à la guerre en Ukraine et notre système qui engendre l’inflation, sans oublier la crise climatique, l’heure est aux économies d’énergie. Et pend à notre nez la menace de coupures cet hiver. Donc le gouvernement dans son plan de sobriété énergétique a annoncé viser une réduction de 10% de la consommation d’énergie dans le pays. Au programme : miser sur la responsabilité plutôt que la contrainte, et que les services de l’état soient exemplaires.

« Chaque geste compte » c’est la campagne du gouvernement. Refrain assez classique. Bref il faut limiter son chauffage à 19 degrés, 17 dans les chambres, décaler l’usage des gros appareils pour éviter la coupure pendant les pics de consommation, et il y aura même le « bonus sobriété » pour recomposer les foyers.

Sont prévus aussi : un bonus pour le co-voiturage, 150 millions pour la rénovation des bâtiments publics, couper l’eau chaude dans les bâtiments administratifs, baisser le température dans les bâtiments publics, les gymnases, limiter l’éclairage public, encourager le tele travail ou encore limiter les fonctionnaires à rouler à 110 sur l’autoroute....  

L'instant Porcher

Thomas Porcher, économiste, signataire du manifeste des Économistes atterrés, et auteur de nombreux essais dont « Les Délaissés » et « Traité d’économie hérétique » débunke chaque semaine, sur le plateau du Média, les fausses évidences des gardiens du temple néolibéral. À l'occasion, d'autres économistes et praticiens de l'économie viennent répondre aux questions du Média dans le cadre de ce module.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !