15 000 Abonnés
pour une nouvelle saison
Je fais un don
Le face cam

Leurs histoires, touchantes, révoltantes, édifiantes ou inspirantes, nous disent quelque chose de notre actualité. Ils ont accepté de venir face à la caméra du Média pour les partager, et si possible nous bousculer et modifier nos perceptions.

Thérapies de conversion : il faut en finir !

Mardi 5 octobre, l'Assemblée nationale vote un nouveau délit contre les "thérapies de conversion". Ces pratiques consistent à "convertir" des personnes LGBTQIA+ à l'hétérosexualité. Reste au Sénat d'approuver le projet de loi. Pour Le Média, SOS Homophobie explique les enjeux Face cam.

Il n'y a rien à guérir. Les députés qui ont voté le projet de loi pour interdire les "thérapies de conversion" l'ont répété, mardi 5 octobre lors de l'adoption du texte. Les pratiques qui prétendent "guérir" l'homosexualité doivent être punies de deux ans d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende. 

Après une importante mobilisation des associations de défense des droits LGBTQIA+, et la publication d'enquêtes et de témoignages de victimes des thérapies de conversion, dont un reportage du Média (thérapies de conversion : hétérosexualité forcée) le gouvernement rallie enfin le projet de loi porté par des parlementaires, à l'approche de l'élection présidentielle. 

Mais le texte doit aussi être voté par les sénateurs, et les associations craignent que le calendrier parlementaire, contraint par le contexte électoral, ne permette pas d'aller au bout du processus législatif.  

Au Média, David Malazoué de l'association SOS Homophobie décrit les enjeux du projet de loi.

Le face cam

Leurs histoires, touchantes, révoltantes, édifiantes ou inspirantes, nous disent quelque chose de notre actualité. Ils ont accepté de venir face à la caméra du Média pour les partager, et si possible nous bousculer et modifier nos perceptions.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !