Je fais un don

On s'autorise à penser

On s'autorise à penser

Parce qu’il n’est plus possible que seuls “les milieux autorisés” soient autorisés à penser notre monde, ses réalités et ses combats. Cette émission se veut le carrefour des intellectuels, penseurs et acteurs des luttes sociales dissidents et/ou invisibilisés.

150 ans après, la Commune au présent

A l'occasion du 150eme anniversaire de la Commune de Paris, Julien Théry reçoit Ludivine Bantigny, historienne spécialiste des mouvements sociaux.

Il y a exactement 150 ans, au printemps 1871, la Commune de Paris se soulevait et vivait une brève mais extraordinaire expérience d’autonomie politique, avant d’être écrasée par les troupes du gouvernement versaillais. Pour faire l’histoire de ces 72 jours de révolution en montrant à quel point leur écho retentit encore aujourd’hui, Ludivine Bantigny a choisi une démarche insolite et particulièrement féconde. Son livre, « La Commune au présent », est « une correspondance par-delà le temps » : il s’agit d’une série de plus d’une soixantaine de lettres qu’elle adresse à des « communeuses » et des « communeux », comme ils se désignaient eux-mêmes (l’appellation « communards » étant à l’époque d’abord dépréciative).

Ce que Ludivine Bantigny a trouvé au fil de ses travaux d’archives sur les parcours des femmes et des hommes auxquel.les elle s’adresse, dont beaucoup ont été massacrés lors de la « Semaine sanglante », exécuté plus tard ou envoyés au bagne, elle l’évoque dans ces lettres tout en les prenant à témoin des luttes d’aujourd’hui et de ce qu’elles doivent à l’expérience de la Commune. Avec cette dernière, et pour la première fois, accédaient au pouvoir des gens du peuple, des gens de rien, que les élites dirigeantes du XIXe siècle, Jules Ferry en tête, excluaient de toute capacité au gouvernement.  

En s’adressant à des communard.e.s bien connus (Louise Michel, Jules Vallès, Eugène Varlin, Gustave Courbet…) ou plus ou moins oubliés (Herminie Cadolle, Elisabeth Dmitriev, Maria Verdure, Pélagie Daubain…), Ludivine Bantigny fait revivre leur voix tout en la mêlant à la sienne et à celles des militants de notre temps – en particulier des gilets jaunes, dont le combat pour la démocratie directe fait abondamment référence à la Commune. 

On s'autorise à penser

Parce qu’il n’est plus possible que seuls “les milieux autorisés” soient autorisés à penser notre monde, ses réalités et ses combats. Cette émission se veut le carrefour des intellectuels, penseurs et acteurs des luttes sociales dissidents et/ou invisibilisés.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !