Je fais un don
Les entretiens

Parler en ayant le temps de développer, sans courir le risque d’être (trop) interrompu entre deux tunnels publicitaires. L’espace idéal pour exposer des idées nouvelles et/ou dissidentes, rapporter des informations de la plus grande importance, réagir à une actualité trépidante.

Crise financière : laisser crever les banques | Bernard Friot

Décidément, 2020 est l’année de Bernard Friot. La pensée de l’économiste et sociologue, apôtre du “salaire à vie”, était déjà une des sources d’inspiration des travailleurs engagés contre la réforme des retraites façon Macron-Philippe. Et voilà que l’épidémie de coronavirus et la crise financière remettent son arsenal théorique au centre du débat.

Selon Bernard Friot, la dette publique d’aujourd’hui est la conséquence du choix opéré par les Etats, dont la France, de venir au secours du système financier lors de la crise financière de 2008, pourtant causée par l’irresponsabilité de la bulle spéculative. Par ailleurs, il considère que l’hôpital public en France, financé par de la cotisation populaire, est la preuve que les “investisseurs” et les “actionnaires”, donc la dette, ne sont pas forcément nécessaires pour créer de la valeur.

Alors qu’une nouvelle crise financière menace nos économies, alors que même Macron semble reprendre les idées du Conseil national de la Résistance, notamment sur notre système de santé, Le Média a voulu redonner la parole à Bernard Friot. Afin qu’il partage avec nous son analyse du chaos dans lequel nous commençons juste à être plongés.

Les entretiens

Parler en ayant le temps de développer, sans courir le risque d’être (trop) interrompu entre deux tunnels publicitaires. L’espace idéal pour exposer des idées nouvelles et/ou dissidentes, rapporter des informations de la plus grande importance, réagir à une actualité trépidante.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui cotisent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !