Je fais un don
Le face cam

Leurs histoires, touchantes, révoltantes, édifiantes ou inspirantes, nous disent quelque chose de notre actualité. Ils ont accepté de venir face à la caméra du Média pour les partager, et si possible nous bousculer et modifier nos perceptions.

Anasse Kazib : syndicaliste, menacé de mort par les fachos

Militant syndical à Sud Rail et militant politique engagé au NPA-Révolution permanente, Anasse Kazib a été menacé de mort sur Twitter par Thierry Veyrier, un responsable du Rassemblement national dans le Val-de-Marne. Il exprime son indignation dans cette tribune. Mais il va plus loin. Selon lui, l’attaque qui l’a visé 24 heures après le déclenchement de la polémique sur Danielle Obono dépeinte en esclave par l’hebdomadaire Valeurs actuelles, s’inscrit dans une narration politique.

Une narration à laquelle auraient intérêt le Rassemblement national bien sûr, mais aussi l’exécutif Macron. Alors que le chômage ne cesse d’augmenter, le pouvoir en France se droitise. Tout comme le patronat, il a intérêt - selon Anasse Kazib - à fracturer le prolétariat ainsi que les classes populaires et moyennes. Plutôt que d’être portée à se concentrer sur les questions économiques et sociales, l’opinion publique française est comme sommée de se déchirer en catégories ethno-religieuses opposées. Dans un contexte où les médias audiovisuels majoritaires, ouvrent un boulevard aux idées habituellement portées par l’extrême droite.

Le face cam

Leurs histoires, touchantes, révoltantes, édifiantes ou inspirantes, nous disent quelque chose de notre actualité. Ils ont accepté de venir face à la caméra du Média pour les partager, et si possible nous bousculer et modifier nos perceptions.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui cotisent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !