Vous rêvez d'une autre info sur la TNT ? Nous aussi !
Déjà 10 000 récoltés.
Ensemble, créons la TV du futur !
Je fais un don
Retrouvez ce podcast sur votre plateforme préférée
Apple PodcastsSpotifyOvercastCastboxGoogle PodcastsPocket CastsBreakerRadioPublicRSS
L'instant éco

Chaque semaine, Lisa Lap donne la parole à des personnalités (économistes, journalistes, essayistes...) pour décrypter l’actualité économique.

Une crise grave en vue ? Ils nous mènent droit dans le mur !

Oui il faut investir dans les services publics, mais attention il faut contenir nos dépenses. Oui il faut taxer, mais attention il faut attirer les investisseurs étrangers. Oui il faut augmenter les salaires, mais attention à la productivité, à la valeur ajoutée, au patronat qui pourrait partir ailleurs. Bref, tout ce pragmatisme, cette raisonnabilité, ce "oui mais il faut faire avec les contraintes extérieures"… tout cela est lié à un mot : la compétitivité.

On doit être compétitif : on doit être plus productif, moins cher, toujours moins cher, alors il faut travailler plus, plus longtemps, on doit coûter moins cher à la société… Et si ces politiques de compétitivité qui apparaissent, et sont vendues, comme indispensables et avec lesquelles nous devons composer depuis 30 ans nous menaient finalement droit dans le mur ?

Benjamin Brice détaille les échecs et dommages collatéraux des politiques de compétitivité menées par les différents gouvernements, à gauche comme à droite, depuis plusieurs décennies en France. Le déficit commercial français est bien plus élevé que ses voisins ; c'est-à-dire qu'on n'importe beaucoup plus qu'on n'exporte. Et ces politiques ne résolvent absolument rien, pourtant les décideurs y restent accrochés. La désindustrialisation provoque des dégâts sociaux et écologiques considérables. Le pouvoir reste obnubilé par les contraintes extérieures quand d'autres contraintes - sociales, écologiques, géopolitiques - deviennent urgentes.

L'auteur montre en quoi les politiques de compétitivité, qui poussent à l'austérité dans les services publics, réduire le coût du travail, délocaliser, coûtent au final très chères au pays. Il revient aussi sur Emmanuel Macron et sa "réindustrialisation", avec ses nombreuses limites. "Il faut une véritable révolution" concernant la sobriété et la relocalisation, explique Benjamin Brice. Il y a un véritable réel enjeu de classe à combattre ces politiques de compétitivité, tant elles pointent et pénalisent les plus pauvres, quand ce sont les plus riches qui y ont une forte responsabilité. Le docteur en sciences politiques pointe aussi les limites des programmes à gauche (NUPES, LFI) économiquement parlant.

“L’impasse de la compétitivité", c’est le nouveau livre de Benjamin Brice, docteur en sciences politiques à l’EHESS. Il paraît ce 13 septembre aux éditions Les liens qui libèrent. C’est l'Instant Eco, au micro de Lisa Lap. 

L'instant éco

Chaque semaine, Lisa Lap donne la parole à des personnalités (économistes, journalistes, essayistes...) pour décrypter l’actualité économique.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !