Vous rêvez d'une autre info sur la TNT ? Nous aussi !
Déjà 10 000 récoltés.
Ensemble, créons la TV du futur !
Je fais un don
Carte blanche

« Carte blanche », c’est la rubrique du Média consacrée à nos coups de gueule, coups de cœur et à nos partis pris. À nos opinions, étayées par des faits scrupuleusement respectés mais éclairés par nos différentes sensibilités.

Répression, éborgnements : la France bientôt condamnée pour torture ?

Il aurait pu vous conter les joies du 18e, 19e et finalement 20e 49-3 d’Elisabeth Borne qui les enchaîne désormais plus vite que les démonstrations de mépris d’Emmanuel Macron ; vous raconter ce moment incroyable où, semaine dernière, il assistait au sauvetage par les pompiers de Paris d’une mamie tombée sur un trottoir à un mètre d’un homme à la rue, manifestement exilé d’un pays du sud, sans rien d’autre sur lui que son jeans pour le protéger du froid, abandonné à même le sol sans aucun signe de vie ni signe d’humanité de personne autour ; ou encore vous parler de son weekend où, pour avoir osé s’émouvoir des “bras tendus” en mode néonazis au rassemblement parisien en “soutien” au défunt Thomas, il s’est fait littéralement cyber harceler par des centaines et centaines de personnes lui adressant près de 2000 messages sur Twitter avec nombre d’insultes xénophobes personnalisées et menaces de mort caractérisées dans un contexte où la parole haineuse se libère. Une sorte de “me too raciste” en quelque sorte.

Mais non ! Pour sa carte blanche de ce lundi 4 décembre 2023, Cemil Sanli a préféré nous parler d’une actualité dévoilée par Le Monde ce matin : la CEDH vise la France d’une procédure inédite pour “tortures” sur un manifestant. Une affaire remontant à 2016. Un certain Laurent Théron, infirmier et syndicaliste de 46 ans, participe à une manifestation contre la loi Travail… et perd son œil droit. En cause, un CRS non formé au maintien de l'ordre ni même habilité à effectuer un tir de grenade de désencerclement qu’il tirera quand même, venant alors mutiler cet infirmier pourtant dans son bon droit. Celui de manifester en sécurité. Un agent de police reconnu responsable mais non coupable légalement, en 2022. Soit 6 ans plus tard, par la Cour d’assises dont le parquet ne fera pas appel. Rendant la décision de justice définitive. C’est dans ce contexte que Laurent Théron a déposé une requête auprès de la Cour européenne des droits de l’Homme en avril 2023. Requête acceptée, fait inédit, et qui menace alors la France d’une condamnation elle aussi inédite.

Cemil Sanli vous explique tout dans cette carte blanche.

Carte blanche

« Carte blanche », c’est la rubrique du Média consacrée à nos coups de gueule, coups de cœur et à nos partis pris. À nos opinions, étayées par des faits scrupuleusement respectés mais éclairés par nos différentes sensibilités.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !