Vous rêvez d'une autre info sur la TNT ? Nous aussi !
Déjà 10 000 récoltés.
Ensemble, créons la TV du futur !
Je fais un don
Sans Langue Degois

La chronique politique de Françoise Degois, journaliste, ex numéro deux du service politique de France Inter.

Meurtre de Thomas, "ratonnades" à Romans : Mais que fait Macron ?

Sans langue Degois”, c’est le débat hebdomadaire qui met Françoise Degois, journaliste, chroniqueuse pour plusieurs médias, face à un contradicteur. Et aujourd’hui, elle est face à Paul Elek, chroniqueur politique pour Le Média.

On reviendra sur la ratonnade de Romans-sur-Isère, dans la Drôme, au cours de laquelle on a vu des néonazis et autres nervis d’extrême droite aller attaquer en bande un quartier, celui de la Monnaie, d’où seraient venus une partie des agresseurs de Thomas, jeune rugbyman de 16 ans mortellement poignardé à la sortie d’un bal dans le village de Crépol. Comment arrêter la spirale de la haine ? Et surtout que fait l’exécutif, dirigé par Emmanuel Macron ? 


On parlera aussi de l’actualité au Proche-Orient, avec les échanges d’otages et de prisonniers entre le Hamas et le gouvernement israélien.

Et on finira par le coup de cœur de Françoise, qui porte aujourd’hui un regard positif sur une action d’un ministre d’Emmanuel Macron, Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires.

Sans Langue Degois

La chronique politique de Françoise Degois, journaliste, ex numéro deux du service politique de France Inter.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !