Je fais un don
Le face cam

Leurs histoires, touchantes, révoltantes, édifiantes ou inspirantes, nous disent quelque chose de notre actualité. Ils ont accepté de venir face à la caméra du Média pour les partager, et si possible nous bousculer et modifier nos perceptions.

"On ne demande pas l'autorisation de manifester"

"J’appelle l’ensemble des citoyens français, Gilets Jaunes ou pas à venir le soutenir mercredi comme j’appelle l’ensemble des citoyens français à venir soutenir tous ceux qui subissent aujourd’hui la répression. Ça peut aller d’Alexandre Langlois en tant qu’ancien policier, à venir le soutenir dans son combat, que l’ensemble des lycéens qui sont aujourd’hui arrêtés pour des feux de poubelle, que l’ensemble des infirmiers arrêtés pendant les manifestations, que l’ensemble des avocats qui aujourd’hui aussi subissent la répression, que l’ensemble des syndiqués de France qui subissent la répression. Il est important aujourd’hui et je pense que le mot-clé qui nous fera atteindre l’objectif de ce pourquoi on se bat aujourd’hui c’est la solidarité et la fraternité entre tous. Continuons à aller dans la rue et moi je le dis haut et fort, si ça continue, on continuera à déclarer parce qu’une manifestation ça se déclare, on ne demande pas une autorisation et la prochaine fois c’est moi qui la déclarerai et je la déclarerai devant les portes de l’Élysée parce que le droit français le permet.”

Jérôme Rodrigues a été empêché de manifester lors de l’acte 64 des Gilets Jaunes à Paris le samedi 1er février.
Faouzi Lellouche lui, a été arrêté et placé en garde à vue pour organisation de manifestation interdite.

Tous deux estiment que le droit de manifester est bafoué.

Le face cam

Leurs histoires, touchantes, révoltantes, édifiantes ou inspirantes, nous disent quelque chose de notre actualité. Ils ont accepté de venir face à la caméra du Média pour les partager, et si possible nous bousculer et modifier nos perceptions.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui cotisent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !