Je fais un don
Les reportages

Le Média et ses équipes se mobilisent au plus près du terrain pour vous permettre de suivre et de comprendre les événements et les tendances de fond qui touchent et transforment la France et le monde.

La précarité des ATSEM

Si on a beaucoup parlé des enseignants, de la manière dont ils ont été éprouvés depuis le début de la crise du COVID-19, on a fait peu de cas des ATSEM – ou Agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles. Un métier aussi épuisant qu’il est peu valorisé. Ils travaillent 9 heures par jour et dans des conditions difficiles. Conditions encore dégradées par la crise sanitaire. Pourtant, le métier d’ATSEM a beaucoup évolué. Les ATSEM ont aujourd’hui un rôle beaucoup plus important au sein de la classe et auprès des enfants et de leur apprentissage.

En dépit de tout cela, le niveau de rémunération des ATSEM peine à suivre la même évolution. Le salaire touche difficilement les 2 000€ en fin de carrière, si tant est que celle-ci puisse arriver à son terme. Car les ATSEM sont aussi contraints par les maladies professionnelles, en particulier les troubles musculo- squelettiques. Trois ATSEM ont accepté de témoigner, pour Le Média, de la dureté de leur métier.

Les reportages

Le Média et ses équipes se mobilisent au plus près du terrain pour vous permettre de suivre et de comprendre les événements et les tendances de fond qui touchent et transforment la France et le monde.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui cotisent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !