Je fais un don
Les reportages

Le Média et ses équipes se mobilisent au plus près du terrain pour vous permettre de suivre et de comprendre les événements et les tendances de fond qui touchent et transforment la France et le monde.

"Bienvenue chez les flics" : marche de la colère, l'arrestation de Gaspard Glanz

Mercredi 2 octobre, le journaliste Gaspard Glanz de Taranis News couvrait la manifestation des policiers. Enfin, avant d'être arrêté... deux fois ! Une plongée dans la France d'Emmanuel Macron...

Alors qu’il était présent pour couvrir la manifestation des policiers, Gaspard Glanz a une nouvelle fois été empêché de faire son travail : le journalisme. Après avoir simplement posé des questions, (et notamment demandé des comptes à des policiers qui manifestaient en dehors de leur service mais qui portait un brassard police malgré tout) celui ci va être interpellé à plusieurs reprises. Une première fois, sans qu’aucun motif ne lui soit donné, dans le seul but de le tenir à l’écart de cette manifestation. Puis, voyant que malgré ces intimidations, Gaspard restait sur les évènement, une seconde fois, pour l’emmener cette fois ci au commissariat, sous un prétexte bidon d’une soit disant fiche, qui permettra d’éloigner définitivement Gaspard de la manifestation, pour finalement le relâcher au commissariat sans qu’aucun motif ni justificatif ne lui soit délivré. 
Ce n’est pas la première fois que cela arrive à Gaspard Glanz, et ce n’est pas le seul journaliste à se retrouver confronté à ces méthodes de censure illégales et abusives, car le but d’empêcher des médias indépendants et les journaliste d’informer. 
C’est même devenu relativement systématique depuis l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron et la crise des gilets jaunes, et ça, c’est très inquiétant pour notre démocratie…

Les reportages

Le Média et ses équipes se mobilisent au plus près du terrain pour vous permettre de suivre et de comprendre les événements et les tendances de fond qui touchent et transforment la France et le monde.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui cotisent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !