Vous rêvez d'une autre info sur la TNT ? Nous aussi !
Déjà 10 000 récoltés.
Ensemble, créons la TV du futur !
Je fais un don

Tribune : Pour un front commun des médias contre l’extrême droite !

Par Un collectif de médias

Vous pouvez retrouver tous les contenus de Un collectif de médias en consultant sa page.

Le Média s'associe à une centaine de médias pour soutenir, par leurs initiatives éditoriales, la mobilisation sociale et citoyenne en cours, qui fait écho à la dynamique antifasciste du Front populaire de 1936.

Alors que les chaînes d’info détenues par les milliardaires sont des ogres engagés au profit du néolibéralisme, au profit des pires idées réactionnaires ; qu'elles sont condamnées à dérouler le tapis rouge à l’extrême-droite et de l’extrême marché : nous voulons faire mieux. Nous voulons raconter le monde et la France, autrement.

À travers notre candidature pour obtenir un canal TNT (que les citoyens peuvent soutenir à hauteur de leurs moyens), nous voulons donner un large écho à des secteurs de la société fort mal représentés à la télévision : les chercheurs en sciences sociales et économiques, les militants associatifs et syndicaux, les travailleurs du quotidien, mais aussi les activistes écologistes, féministes et antiracistes...

C'est donc logiquement que la rédaction s'associe à cette tribune, signée par une centaine de médias, pour soutenir la mobilisation sociale et citoyenne contre l'extrême droite.

Pour un front commun des médias contre l’extrême droite

Jamais depuis la Libération, l'extrême droite, en France, ne s’est trouvée si près de la victoire. Elle porte un projet de démolition sociale, de repli chauvin, de discrimination raciste, sexiste, homophobe, de guerre aux minorités, de basculement liberticide et de régression écologique.

Dans sa stratégie de conquête du pouvoir, elle a fait des médias un terrain privilégié, avec la prise de contrôle de titres, de chaînes de télévision, de radios par des milliardaires au service de son projet. Par ce maillage, elle impose dans le débat public ses fausses nouvelles et ses obsessions contraires aux droits fondamentaux. Le Rassemblement national annonce déjà la couleur pour l'audiovisuel public, voué, s'il l'emportait, à la privatisation.

La liberté de la presse est dans sa ligne de mire. Partout en Europe, dans le monde, où l'extrême droite gouverne, celle-ci est violemment attaquée : interdiction de publication, destruction du secret des sources, multiplication des procédures baillons, censure, pressions et intimidations, assèchement des aides publiques à la presse. En France, le terrain en a malheureusement été méthodiquement préparé par l'exécutif sous la présidence d'Emmanuel Macron, qui n'a eu de cesse de restreindre les protections et les droits des journalistes, par les atteintes au secret des sources et la primauté du secret des affaires, la loi sur la sécurité globale, la fusion programmée de l'audiovisuel public, et le laisser-faire en matière de concentration capitalistique des médias aux mains de grands industriels, au détriment du pluralisme et de l’indépendance.

Le combat contre l'extrême droite et son projet est au cœur de nos engagements éditoriaux. Dans notre diversité, nous entendons prendre toute notre part à l'indispensable rassemblement politique, social, populaire, au service de la justice sociale et écologique, de l'émancipation humaine et de l'extension des droits et libertés pour lui barrer la route du pouvoir. L'enjeu est de préserver la possibilité même d’une presse indépendante du pouvoir politique, pluraliste, avec des journalistes exerçant leur métier en toute liberté. Sans presse libre, pas de démocratie.

C’est pourquoi nous appelons, par nos initiatives éditoriales, et sans jamais renoncer à notre regard critique, à soutenir la mobilisation sociale et citoyenne en cours, qui fait écho à la dynamique antifasciste de Front populaire de 1936 dans sa capacité à déborder les cadres partisans. Nous considérons qu’elle seule est à même d’empêcher le RN d’accéder au pouvoir le 7 juillet. La lutte contre l’extrême droite nous requiert tous et toutes, et nous, en premier lieu, comme acteurs de la société civile. 

Les 90 premiers médias signataires : 

Acrimed / Afrique XXI / A l’intersection / Alternative Libertaire Alternatives Economiques / AOC / Arrêt sur images / Au poste / Basta! / Blast / Bondy Blog/ Boukan / Citizen Jazz / Climax Contretemps / Court Circuit/ CQFD / Disclose / En attendant Nadeau / Fonds pour une presse libre / Frictions / Ghettup/ Grand-Format / Histoirecoloniale.net / iHH™ Magazine/ Inf’OGM / IPNS, journal du plateau de Millevaches / Là-bas si j’y suis / L’âge de faire / L’Alterpresse68 / L’Empaillé / L’Oeil d’Olivier / La Clé des Ondes / La Deferlante / L’Humanité / La Lettre de l’Audiovisuel / La Marseillaise / La Messagère Libérée / La Revue Dessinée / La revue Pays / La Scène / Le Ch’ni / Le Courrier des Balkans / Le Crestois / Le Media TV /Le Mouais /Le Peuple Breton / Le Poulpe / Les Autres Possibles / Les Jours / Les Lettres françaises / Lokko / Mediapart /MedFeminiswiya / Médianes / Natura Sciences / Orient XXI/ Paris Lights Up / Paris Tonkar International / Podcastine / Politis /QG Media / Rapports de force / Reflets.info /Regards / Rembobine / Reporterre / Revue Ballast / Revue Europe / SDJ Epsiloon / SDJ de France 3 - Rédaction nationale / SDJ Konbini / SIné Mensuel / Spectre podcasts / Splann ! / Street Press / Témoins, le magazine du SNJ-CGT / Théâtre/public / Théâtre(s) / Ubu, Scènes d’Europe /Voxeurop / Youpress / Zéphyr / 15-38 Méditerranée

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !