On change tout.
Rendez-vous le 1er septembre
Je fais un don

Finance et cliniques privées : la Macronie sous influence ?

Par Gauthier Mesnier

Vous pouvez retrouver tous les contenus de Gauthier Mesnier en consultant sa page.

L'affaiblissement de notre système de santé publique profite en partie au secteur privé. Rachetant à tour de bras des cliniques, les mastodontes Ramsay Santé, Elsan et Vivalto ont acquis des positions dominantes. De plus en plus concentrés et financiarisés, ces groupes exercent un lobbying efficace sur la Macronie. Enquête et révélations.

9 décembre 2016, aux Rencontres de la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP). A la tribune, l’ancienne ministre de la santé Roselyne Bachelot plaisante avec Lamine Gharbi, le tout-puissant patron de la FHP, le lobby des cliniques privées : “Je me souviens que vous m’aviez offert une croisière sur le canal du Midi dont je n’ai toujours pas profité !”  

Roselyne Bachelot semble avoir gardé un excellent souvenir de ses relations avec le privé. Mais en cette fin 2016, l’ancienne ministre de la Santé (2007 -2010), n’est pas venue aux Rencontres de la FHP que pour parler du bon vieux temps. Il est aussi question “d’innovations en matière de santé” et de “cliniques citoyennes”. L’ambiance est guindée, la conversation courtoise. Faire du lobbying auprès du politique est une seconde nature pour la FHP. Difficile, il est vrai, de se mettre à dos les pouvoirs publics : les 1100 cliniques de la Fédération évoluent dans un marché régulé et financé par l’Etat, les tarifs étant fixés tous les ans par la Sécurité Sociale.

Finance et cliniques privées : la Macronie sous l'influence ?
Roselyne Bachelot et Lamine Gharbi aux rencontres de la FHP en 2016 (capture d'écran)
La finance à la tête des cliniques privées

Mais si la FHP excelle dans l’art d’influer le politique, c’est aussi parce des évolutions majeures ont changé la donne dans le secteur. En effet, le parc de cliniques privées à but lucratif de la FHP est devenu ces dernières années le terrain de jeu des financiers. Depuis à peine dix ans, les grands groupes supplantent les petites cliniques, incapables de survivre face à la baisse des prix imposée par la Sécu. 

Pour lire la suite abonnez-vous

Je m'abonne et je soutiens la presse indépendante

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !