Je fais un don

On s'autorise à penser

Retrouvez ce podcast sur votre plateforme préférée
Apple PodcastsSpotifyOvercastCastboxGoogle PodcastsPocket CastsBreakerRadioPublicRSS
On s'autorise à penser

Parce qu’il n’est plus possible que seuls “les milieux autorisés” soient autorisés à penser notre monde, ses réalités et ses combats. Cette émission se veut le carrefour des intellectuels, penseurs et acteurs des luttes sociales dissidents et/ou invisibilisés.

Culture du viol : la face cachée des écoles de commerce

Des viols, des agressions sexuelles, une misogynie décomplexée et couverte par l’administration et la direction : c’est le quotidien de nombreuses étudiantes dans les grandes écoles de commerce françaises que sont HEC, l’Essec et l’Edhec.

Iban Raïs, journaliste indépendant, a enquêté pendant deux ans sur les dérives de ces établissements, mais aussi sur les délits et les crimes sexuels qui y sont perpétrés chaque année. Son livre, La Fabrique des élites déraille, vient de paraître aux éditions Robert Laffont. Il décrit une véritable culture du viol et une tradition des violences sexuelles misogynes partagées à travers des fanzines, des sites Internet, des événements festifs, des vidéos et des humiliations quotidiennes.

Pour les victimes, dénoncer ces violences est impossible. La direction couvre et protège les agresseurs, quitte à les laisser obtenir des postes d’influence au sein des principales associations étudiantes. Et personne dans ces écoles n’est réellement formé à accueillir la parole des femmes victimes.

Ces écoles de commerce, elles forment aussi les patrons du CAC40, les acteurs du conseil, de la banque et de l’assurance de demain. Elles influencent également nos politiques : actuellement, 46 députés sont diplômés d’une grande école de commerce, et 8 ministres et secrétaires d’État du gouvernement Castex sont passés par leurs bancs.

On s'autorise à penser

Parce qu’il n’est plus possible que seuls “les milieux autorisés” soient autorisés à penser notre monde, ses réalités et ses combats. Cette émission se veut le carrefour des intellectuels, penseurs et acteurs des luttes sociales dissidents et/ou invisibilisés.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !