Je fais un don
L'édito

Le regard tout personnel porté par Denis Robert sur l’actualité en France et à l’étranger. Ses colères, ses rêves, ses combats et l’explicitation des choix éditoriaux du Média, portés par une verve à la fois grand public et littéraire.

En marche vers le soulèvement

Seconde partie de l’édito de la semaine précédente qui a suscité de nombres réactions dont certaines réprobatrices quant à la capacité de résistance de notre éditorialiste qui s’emporte et répond à ses détracteurs en citant Octave Mirbeau : « Les moutons vont à l’abattoir, ils ne disent rien et n’espèrent rien. Mais du moins, ils ne votent pas pour leur boucher qui les tuera, ni pour le bourgeois qui les mangera. Plus bêtes que les bêtes, plus moutonniers que les moutons, l’électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des révolutions pour conquérir ce droit » .

Cet édito est donc dédié aux moutons. Puissent ils devenir des loups ou des loup garous. Mais pas des chèvres, ni des rats , écrit Denis Robert qui revient longuement sur l’immolation du jeune étudiant lyonnais Anas Kournif. Et s’en prend au préfet Lallement grand instigateur de la répression populaire parisienne autour de la manifestation place d’Italie, où un gilet jaune a perdu un oeil et où les manifestants ont été nassés et gazés. Il y a deux y a deux types de partisans d’Emmanuel Macron : les milliardaires et les idiots. Pour connaitre le vôtre type, vérifiez votre compte en banque …plaisante Denis Robert avant de conclure : Et si votre compte en banque est comme le nôtre, un peu vide, souvenez-vous, vos dons sont défiscalisés. Vous nous filez 30 euros. Vous en récupéré 20 … On n’est pas cher au fond. On est la liberté de la presse. Et si nous on a besoin de vous. Très modestement, je pense aussi que vous avez besoin de nous.

L'édito

Le regard tout personnel porté par Denis Robert sur l’actualité en France et à l’étranger. Ses colères, ses rêves, ses combats et l’explicitation des choix éditoriaux du Média, portés par une verve à la fois grand public et littéraire.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui cotisent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !