On change tout.
Rendez-vous le 1er septembre
Je fais un don
État d'urgence

Si, en apparence, de nombreux dirigeants politiques et plusieurs capitaines d’industrie donnent l’impression d’avoir intégré “la règle verte”, un lent écocide se poursuit. Contre le greenwashing, Rémi-Kenzo Pagès enquête et décrypte.

"On laisse un choix aux gens : avoir un boulot ou un cancer"

Les députés ont pris leurs fonctions et la nouvelle législature démarre sans majorité stable. Pour l'opposition de gauche, il va donc falloir manœuvrer habilement pour imposer dans l'agenda parlementaire l'écologie et le climat. Pour en discuter, Le Média reçoit dans le dernier Face à l'urgence de la saison la nouvelle élue de la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale (NUPES), Alma Dufour, tenante d'une écologie populaire.

«On leur a laissé le choix entre un emploi et un cancer» assène l'élue normande Alma Dufour. La nouvelle député ne décolère pas, en parlant des problèmes rencontrés dans sa circonscription en Seine Maritime. Entre les délocalisations, les pollutions industrielles et l'inflation, les électeurs d'Alma Dufour sont confrontés à de nombreuses problématiques écologiques et sociales.

Le sujet de la santé environnementale préoccupe particulièrement. «Il y a une omerta et on en parle pas» estime la parlementaire qui souhaite porter la voix des victimes des désastres environnementaux et de la mondialisation. Celle qui est surnommée par la presse, «l'ennemie publique numéro un d'Amazon» compte notamment porter un projet de loi visant à interdire et encadrer les installations d'entrepôts de ces entreprises du e-commerce qu'elle juge dévastatrice pour le climat et les emplois.

Au-delà du cas d'Amazon, la députée s'organise déjà avec ses collègues de la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale (NUPES) pour porter à l'Assemblée Nationale des mesures pour le climat et l'écologie. Pour en parler, la législatrice est l'invitée de Face à l'urgence sur Le Média.   

État d'urgence

Si, en apparence, de nombreux dirigeants politiques et plusieurs capitaines d’industrie donnent l’impression d’avoir intégré “la règle verte”, un lent écocide se poursuit. Contre le greenwashing, Rémi-Kenzo Pagès enquête et décrypte.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !